Education : les nouvelles promesses du ministre Kokoroko

Publicités

Le Togo lancera le 20 décembre 2021, une grande campagne de construction et de réhabilitation d’infrastructures scolaires. C’est l’information que l’on retient d’une note envoyée aux directeurs régionaux de l’éducation par le ministre des Enseignement primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat, le professeur Dodzi Komla Kokoroko, le 1er décembre dernier.

A LIRE AUSSI: [Secret de Palais] : la chasse à l’homme contre Agbéyomé est ouverte

Lors de la campagne visant sa réélection le 22 février 2020, le président de la République Faure Gnassingbé avait vu juste. Il avait réussi à faire un diagnostic précis des problèmes que vivent les Togolais et à se rendre compte du degré de la crise sociale. Le mandat social lancé en 2015 n’avait pas réussi à venir totalement à bout du problème.

Publicités

En 2020, il a touché le point sensible. Faure Gnassingbé avait promis la construction et l’équipement de 25 000 à 30 000 salles de classes sur la base d’un partenariat public-privé. Et, qui d’autre que le professeur Kokoroko, quelqu’un qui a fait ses preuves en transformant profondément le visage de l’université de Lomé en moins d’une décennie, pour accomplir cette mission ?

Publicités

Conformément à la feuille de route gouvernementale Togo 2025, notamment le P9 qui a trait à l’« augmentation des capacités d’accueil scolaire », le ministre et président de l’université de Lomé s’est mis au travail. Quelques mois seulement après le démarrage du nouveau mandat présidentiel, on peut dire que nous sommes sur la bonne voie. Visiblement, les choses avancent bien.

A LIRE AUSSI: Confidentiel: la fortune personnelle des Gnassingbé enfin dévoilée!

Le professeur Kokoroko nous informe que son ministère a bénéficié d’un crédit pour entamer les travaux. « Au terme de la procédure de passation des marchés publics, des contrats fermes ont été signés avec les entreprises sélectionnées », précise le communiqué adressé aux directeurs régionaux de l’éducation. Ceux-ci sont appelés à prendre toutes les dispositions pour le démarrage effectif des travaux le 20 décembre prochain dans toutes les Directions régionales de l’éducation (DRE).

Les Togolais doivent donc faire confiance au gouvernement lorsqu’il leur dit que le système éducatif n’est pas abandonné et que des projets de grande envergure sont en cours de lancement. Ils doivent soutenir cette dynamique progressiste que nous constatons dans le pays depuis quelques temps.

A LIRE AUSSI: Affaire Trading : Ghislain Awaga défie la justice et annonce son retour

L’implication de tous, conformément à l’axe 3 du Plan national de développement (l’inclusion) poussera notre pays vers un développement plus partagé et l’émergence dans les dix prochaines années. Les Togolais peuvent y arriver, ensemble. Le temps où certains compatriotes vivant sur le territoire national ou à l’extérieur, travaillaient pour l’échec des actions du gouvernement, donc contre les intérêts de leur propre pays, est révolu. Ce sont des attitudes à abandonner, l’heure est au travail collectif pour une meilleure construction nationale.

Togo Matin No 982

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net