Drogue: l’ANCE-Togo dans une dynamique participative de la lutte

215

L’Alliance Nationale des Consommateurs et l’Environnement au Togo (ANCE-Togo) appelle à un changement de stratégies dans la lutte contre la drogue au Togo. A ce jour où la communauté internationale célèbre la journée internationale contre l’abus et le trafic des drogues, l’ONG interpelle le gouvernement togolais à opter pour une approche participative pour réduire le taux d’usage des drogues.

Selon le Directeur exécutif de l’ANCE-Togo, l’approche répressive a montré ses limites dans la lutte contre la consommation et le trafic illicite de drogues.
Il faut, précise, Fabrice Ebeh, encourager la prévention, la réinsertion et la prise en charges des personnes en relation avec les drogues.

« La répression en elle seule ne suffit pas, il faut écouter, sensibiliser et mettre en place des approches communautaires de défense de drogues », a indiqué M. Ebeh au cours de la conférence de presse, axée sur le thème » Écouter d’abord- Écouter les enfants et les jeunes est la première étape afin de les aider à grandir sain et en sécurité « .

Pour appuyer les efforts du gouvernement, l’ONG a mis en branle, il y a deux ans, le projet de prévention et de lutte contre les drogues dans les communautés.

Grâce aux soutiens du Comité National Anti-Drogue (CNAD) et les Coalitions Antidrogues des Communautés d’Amérique (CADCA), deux coalitions antidrogues ont été créées dans les quartiers d’Agbalépodan et de Kélégougan.
Ces coalitions qui sont en phase de formation ont été déjà outillées sur onze (11) modules.
Une fois la phase des sessions de formation achevée, elles passeront à une étude de diagnostic pour parvenir à une base de données devant aider à aller vers une approche participative dans la lutte contre la drogue au Togo.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here