Dr Kate: “Thumbs up, et good move! au Togo” sur le départ de COTEC du port de Lomé

Dr-albert-kate

Dans une note adressée aux opérateurs économiques, l’Office Togolais des Recettes (OTR) a mis fin aux fonctions du COTEC, une agence controversée et dirigée par un expatrié au port de Lomé, avec pour mission, la cotation des valeurs des véhicules importés. Bon nombre de Togolais ont dénoncé et récusé les taxes d’importation, souvent astronomiques, appliquées par la douane Togolaise sur les véhicules d’occasions importés; une situation liée aux valeurs irréalistes données en amont par COTEC, à chaque véhicule. Le gouvernement de Faure Gnassingbé vient de surprendre les acteurs de ces secteurs avec une décision prononçant et actant la fin définitive du contrat de COTEC à compter du 31 Janvier dernier 2022.

L’OTR par son service, Section Évaluation des Véhicules d’Occasions de la Division des opérations douanières de Lomé-Port reprend la charge de la mission d’évaluation des véhicules importés. À cet effet, un système informatique nouveau AEVO qui est l’application d’évaluation des voitures d’occasions, vient d’être introduit aux importateurs de voitures et aux transitaires ce 16 Février à la Direction des opérations douanières Lomé-Port.

Les questions que se posent beaucoup de Togolais sur ce sujet sont pertinentes et sans réponses. ‘Est-ce que les frais de douanes sur les véhicules d’occasions seront désormais revus à la baisse et plus abordables?’ , demandent certains. Selon Docteur Kate, un représentant HCTE des Togolais aux États-Unis d’Amérique qui s’exprime souvent sur ce sujet et auteur d’une lettre ouverte adressée au Chef de l’État Togolais pour une réduction des frais de douanes aux Togolais, ”Le non-renouvellement du contrat à COTEC est une grande nouvelle qui passe inaperçue. Une décision patriotique, responsable et courageuse. Good move! et Thumbs up! au gouvernement Togolais. D’autres pays de la sous-région ont fait pareil et c’est d’intérêt national pour l’économie du pays, le bien être de ses fils et filles. La baisse des frais de douanes sur les véhicules d’occasions est ce que tout le monde attend de voir prochainement pour apprécier l’après COTEC”.

Notons que seulement, moins d’une vingtaine de véhicules hybrides, ont bénéficié des avantages avantages fiscaux et d’exonérations offertes par l’OTR l’année dernière et plus de 50% des opérateurs de véhicules d’occasions du port autonome de Lomé ont perdu leurs affaires.

Le parc automobile togolaises étant vétuste avec ses lots de décès sur les routes, un secteur privé agonisant sous l’effet de la pandémie de COVID-19, que propose l’OTR aujourd’hui différemment à COTEC?

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.