Dr Christian Spieker aux adeptes qui comparent le régime allemand à celui du Togo

Notre chancelière Dr. Angela Merkel est au terme de son 4è et dernier mandat lors des élections législatives prochaines du 26 septembre 2021. Rappelons qu´elle est devenue chancelière pour son premier mandat en 2005 après la victoire de la CDU aux élections législatives anticipées, convoquées par le chancelier Gerhard Schröder en raison de ses grandes réformes économiques et sociales, entreprises en 1998, provoquant ainsi son impopularité au cours de son second mandat en Allemagne, commencé en 2002 mais qui ont beaucoup porté par la suite leurs fruits à l´économie allemande “appelées agenda 2010”.

La chancelière Angela Merkel manquera beaucoup à la majorité des Allemands et pas seulement aux militants et sympathisants de la CDU, c´est- à-dire de son parti. Même au-delà de l´Allemagne, elle manquera beaucoup à certains pays de l´Union européenne en raison du poids économique de l´Allemagne dans l´Union européenne. Son départ inquiète même la France car elle ne sait pas qui parmi les trois candidats, deviendra la chancelière ou chancelier. Mais tout dépendra du nombre de députés qu´aura chacun des trois principaux partis qui font la course en tête entre la SPD, la CDU et les Grünen (les Verts) lors de ces élections et aussi en fonction des alliances pour former le gouvernement. En Allemagne il y a trois ministères qui ont beaucoup d´influence dans la politique allemande en Europe: Finances, économie et affaires étrangères. Mais en fonction des sondages, si cela se confirme dans les urnes le dimanche prochain, la probabilité est forte que la SPD (les Sociaux démocrates) ait plus de députés élus. Ainsi le candidat du parti SPD deviendra le prochain chancelier pour diriger l´Allemagne pendant quatre ans. La durée du mandat du chancelier en Allemagne c´est 4 ans comme celui du président aux Etats-Unis.

Dans la tradition politique allemande, le ministère des affaires étrangères revient souvent au parti avec lequel la coalition est formée et des fois même l´Economie ou Finances aussi.

Après les élections du dimanche, la chancelière ne va pas quitter automatiquement le pouvoir car pour parvenir à un accord et rapporcher les points de vue dans les programmes politiques cela prend deux mois ou même trois des fois. Donc, c´est possible qu´Angela Merkel reste chancelière jusqu´en novembre ou même décembre 2021. Les Allemands ne se précipitent pas pour former le gouvernement après les élections législatives fédérales. Ce qui compte pour eux c´est l´efficacité autour de leur programme politique et les accords sur la manière dont ils vont gouverner le pays pendant les 4 ans à venir et le budget qu´il faut dans une grande coaltion qui sera formée. Ils doivent trouver les accords sur tous les points avant de commencer.

Quelle est la raison de la popularité de la chancelière Angela Merkel au pouvoir? Cela est dû à la manière dont elle a dirigé l´Allemagne pendant ces 16 ans écoulés :

son tempérament, son calme, sa simplicité, sa manière de résoudre les problèmes internes, européennes ou étrangères, les plus difficiles, que ce soit d´ordre économique, politique social, par exemple en 2015 quand elle a ouvert grandement la frontière allemande pour accueillir les réfugiés syriens avec cette phrase célèbre d´elle: „Wir schaffen das” = (nous y arriverons) afin d´encourager les Allemands à ne pas paniquer ni d´avoir peur de cette masse importante des réfugiés syriens arrivés en Allemagne. Le dimanche prochain, le 26 septembre 2021, les élections législatives au Bundestag ( parlement fédéral allemand) mettront fin à son 4è mandat après 16 ans au pouvoir, ayant la même longévité au pouvoir qu´Helmut Kohl aussi de la CDU, de 1982 à 1998. Helmut Kohl voulait même continuer mais CDU avait moins de députés aux élections législatives de 1998 que la SPD. C´est pourquoi Gerhard Schörder issu de la SPD était devenu chancelier en 1998. Le système parlementaire de type allemand et même ailleurs dans le monde ne connaît pas la limitation de mandat pour le chancelier puisque ce dernier n´est pas élu directement au suffrage universel direct comme le président de la république dans notre système politique au Togo ou en France. Mais les députés ont plus de pouvoir dans le système parlementaire que dans le système semi-présidentiel de type français. Le président de la république en France par exemple par l´article 16 de la constitution française peut engager la France dans une guerre à l´étranger comme François Hollande l´avait fait en 2013 au Mali sans passer par le vote de l´assemblée nationale. Il sufit seulement qu´il consulte son Premier ministre et les présidents de l´assemblée nationale, du Sénat et du conseil constitutionnel, alors que dans le système parlementaire ce n´est pas possible. Il faut d´abord l´accord des députés par un vote au parlement, donc en Allemagne de l´accord des députés au Bundestag si le chancelier ou la chancelière veut engager l´armée allemande dans une guerre à l´étranger. Le pouvoir exécutif est plus fort dans le régime semi- présidentiel ou présidentiel que dans le régime parlementaire. Par contre dans celui-ci le pouvoir législatif (le parlement) est plus fort que le pouvoir exécutif et c´est cette force du pouvoir législatif dans le mécanisme du système parlementaire que je veux pour le Togo et non celui du pouvoir exécutif qui décide de tout avec même des abus du pouvoir.

Pourquoi je fais cet article? Je le fais aux adeptes de la remise du compteur à zéro, qui ont malicement l´habitude de comparer la longévité de la chancelière allemande au pouvoir avec celle des modificateurs des constitutions en Afrique francophone comme au Togo.

À ces gens-là, je leur dis attention, ne confondez pas ce qui n´est pas confondable ni comparable. Le régime parlementaire qui est le système politique allemand n´est ni le régime semi-présidentiel (de type français ou au Togo ) ni présidentiel ( de type américain). On n´élit pas directement le chancelier ou la chancelière. Il ou elle est issu (e) du parti qui a eu plus de députés lors des élections législatives fédérales. Souvent c´est le chef du parti ou bien celui ou celle que le parti a choisi(e) en son sein avant les élections pour devenir chancelier ou chancelière à la place du chef du parti en cas de la victoire de son parti à ces élections. Il faut 598 députés au Bundestag. C´est ce qui est prévu normalement par la Loi fondamentale. Mais le nombre a augmenté lors des dernières législatives de 2017 jusqu´à 709 députés. Ça pourrait même encore augmenter lors des élections du dimanche prochain, le 26 septembre 2021.

Souvent, un seul parti, quelle que soit sa taille ( CDU ou SPD) ne peut pas avoir la majorité absolue aux élections, c´est-à-dire la moitié de 598 plus 1 de députés, pour pouvoir former le gouvernement. Donc le parti qui est arrivé en tête mais n´a pas atteint la majorité absolue doit former une coalition avec un autre parti afin d´atteindre au moins 300 députés et souvent même plus pour avoir une majorité très confortable au Bundestag. C´est pourquoi en Allemagne un seul parti ne peut jamais gouverner seul car il ne peut pas avoir la majorité absolue requise de députés au Bundestag, lui permettant de former son gouvernement. La coalition est nécessaire pour gouverner l´Allemagne. Pourquoi pas au Togo en bonne intelligence en plaçant l´intérêt du pays au-dessus des intérêts partisans des partis politiques?

C´est ce système politique de type parlementaire que j´ai toujours souhaité pour le Togo afin que les partis politiques apprennent à travailler ensemble. Moi, je ne vois aucun inconvénient pour les partis politiques de gouverner ensemble avec un chancelier ou Premier ministre à la place du président de la république. Ce dernier aura seulement désormais un pouvoir honorifique. Mais ça viendra un jour, sauf si je ne dirige pas un jour ce pays. Mais si je viens un jour au pouvoir au Togo d´une manière démocratique par les élections, le Togo connaîtra à coup sûr le régime parlementaire. Je suis un grand adepte du régime parlemenaire de type allemand. Au sein de l´Union européenne, seule la France fait exception avec son régime semi-présidentiel qui prévoit l´élection du président de la république au suffrage universel direct. Tous les autres pays ont le système parlementaire, soit de type monarchique comme en Grande Bretagne (brexit), en Espagne, en Belgique, au Luxembourg, etc.., soit de type républicain comme en Allemagne, en Autriche, en Pologne etc… avec à leur tête le premier ministre ou le chancelier et c´est par les élections législatives qu´ils viennent au pouvoir.

La chancelière allemande est venue au pouvoir en 2005. C´est la même année que Faure Gnassingbé est aussi intronisé par l´armée avant de se retirer pour organiser des élections dont tout le monde connaît l´issue avec des tueries dont Atakpamé a payé le lourd tribut en 2005.

Les adeptes de remise du compteur à zéro se permettent de comparer le nombre de mandats de la chancelière allemande au leur. Mais j´espère qu´ils ont bien suivi mes détails et explications en haut, que l´Allemagne n´a pas un régime semi- présidentiel ni de type presidentiel. On n´élit pas directement les chanceliers, mais les députés. Il n´y a pas de limitation du mandat de chancelier ou de chancelière en Allemagne car ils ne sont pas directement élus par le peuple allemand. C´est la seule raison et ça vaut pour tous les régimes parlementaires. On parle de limitation de mandat en Afrique car les pays africains francophones suivent le régime français, leur maître. Donc, lorsque le maître est mauvais, l´élève sera forcément aussi mauvais. Tel père, tel fils! Si on avait suivi mes conseils depuis 2015 pour changer notre système politique actuel en système parlementaire, on serait loin de tous ces problèmes de limitation de mandat, calqué sur le système français.

Mais, si éventuellement les adeptes de la remise du compteur à zéro se livrent à cette comparaison entre la longévité d´Angela Merkel au pouvoir et celle des modificateurs de constitution pour dédouaner leurs maîtres de compteur à zéro, qu´ils poussent très loin aussi leur comparaison en comparant les réalisations comme par exemple celles de Faure Gnassingbé à la tête du Togo pendant ses 16 ans et celles de la chancelière Angela Merkel pendant ses 16 ans en Allemagne. Pendant ses 16 ans de pouvoir en Allemagne, la chancelière n´a jeté personne en príson en Allemagne. Au bout de ses 16 ans pour Faure Gnassingbé au pouvoir, imaginez le nombre de Togolais qui sont en prison ou même morts à cause de lui. Donc, ne comparez pas les 16 ans du pouvoir de Faure Gnassingbé et les 16 ans du pouvoir de la chancelière allemande Angela Merkel en terme de longévité au pouvoir, sinon cette comparaison serait même préjudiciable à Faure Gnassingbé ou aux autres chefs d´Etat qui ont modifié leur constitution pour se représenter car les deux systèmes politiques : parlementaire et semi-présiendeitel ne sont pas les mêmes dans leur mécanisme fonctionnel.

La chancelière allemande va beaucoup manquer aux Allemands après 16 ans au pouvoir. Est-ce que Faure Gnassingbé peut manquer aussi aux Togolais un jour s´il quitte le pouvoir de force ou de gré. Même aujourd´hui après 16 ans au pouvoir comme la chancelière Angela Merkel, les gens vont sauter même les bouteilles de champagne pour fêter son départ du pouvoir s´il quitte le pouvoir. Certes, la minorité qui profite de son règne va regretter son départ mais pas la majorité des Togolais qui souffre et qui prie tous les jours Dieu, qu´il mette fin à son règne pour les libérer de la souffrance.

Un dirigeant ou dirigeante doit faire en sorte que le jour qu´(il) ou qu´(elle) quitte le pouvoir, son peuple le ou la regrette comme c´est le cas actuellement en Allemagne avec la chancelière Dr. Angela Merkel. En tout cas, Faure Gnassingbé, lui, a déjà raté cette belle occasion.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.