Dr. Christian Spieker : “…Agbéyomé Kodjo a commis une faute politique grave”

Ce que j´ai lu sur le site icilome le 1er juillet 2022 m´amène à me poser plusieurs questions sans réponse et pour cela, je m´adresse directement à l´intéressé, Monsieur Agbéyomé Kodjo à qui j´ai beaucoup du respect pour sa ténacité depuis 2020. Ce noble combat qu´il mène, doit être fait dignement et non à n´importe quel prix pour le peuple togolais.

Ce qui est écrit sur le site icilome, intitulé: “ Agbéyomé Kodjo dit avoir négocié de l´argent pour Macron en 2017 “, doit amener tout homme politique sincère à se poser la question sur la nature du combat que chacun mène au Togo pour accéder au Pouvoir. Le Pouvoir à n´importe quel prix tel que le fait Agbéyomé Kodjo pour atteindre cet objectif, n´est pas bénéfique, ni au peuple, ni à lui-même. Si c´est pour recourir à la France en négociant de l´argent pour Macron en 2017, ce n´est plus la peine. On ne veut pas de cette politique.

Si on part du principe ou par hypothèse que cette affirmation volontaire, faite par Agbéyomé Kodjo est vraie, on peut se demander à juste titre si Agbéyomé Kodjo au Pouvoir au Togo ne ferait pas pire que le chef de l´État, Faure Gnassingbé, en ce qui concerne ses relations avec la France et Vincent Bolloré? Si c´est pour se renvoyer l´ascenseur entre les présidents français et lui, son combat ne mérite plus la raison d´être. En plein vol, il a décroché à plus de 15 000 mètres d´altitude. Politiquement il s´est grillé pour ce qu´il a dit. Tout homme politique togolais qui veut accéder au Pouvoir en passant par la France n´y parviendra plus jamais. Ce temps est révolu. Doublement, Agbéyomé Kodjo a commis une faute politique grave. D´abord un homme politique africain, en particulier togolais ne peut pas ouvertement affirmer qu´il a négocié de l´argent auprès du président de son pays pour aider un président français dans sa compagne. Ça sonne comme une grande trahison.

Quel est l´objectif que vise Agbéyomé Kodjo, si on part toujours du principe que ce qu´il a afiirmé est vrai? Pour qu´en 2020, celui qu´il a aidé en 2017, lui renvoie aussi l´ascenseur, et à quel prix ? Et au-delà du renvoi de cet ascenseur, quelle politique pourrait-il mener vis-à-vis de la France, s´il avait accédé au pouvoir en 2020 ? Même si on part du principe ou hypothèse que c´est faux ce qu´il a affirmé, comment peut-il apporter la preuve contraire pour redresser son image au Togo après cette affirmation alors qu´il ne l´a pas dit sous contrainte mais d´une façon libre et délibérée? Il peut tout dire sur Macron mais il ne peut jamais dire qu´il a négocié de l´argent pour lui auprès du chef de l´État togolais. Cela sous-entend qu´en 2017 il était en bon terme avec Faure Gnassigbé. Ce n´est pas la nature de ses relations avec Faure Gnassingbé en 2017 qui nous intéresse ici mais ce qu´il a dit en affirmant qu´il a négocié de l´argent pour Macron. Et pour combien? Il n´a qu´à préciser aussi le montant pour que les Togolais puissent entendre et le connaître. C´est important pour les contribuables. Si on veut diriger ce pays mais à n´importe quel prix, alors, cela ne vaut plus la peine. Cela veut dire clairement que Monsieur Agbéyomé Kodjo peut bel et bien financer la campagne des présidents français si lui-même accède au Pouvoir, puisqu´il n´est pas encore au pouvoir mais il affirme avoir plaidé la cause de Macron chez Faure Gnassingbé pour sa campagne. Si lui-imême avait la manette du pays en main, il serait très généreux envers les hommes politiques français, j´ose croire. C´est grave. Si c´est ça, le peuple n´en veut pas.

Moi, je ne suis pas rentré au Togo pour seulement dénoncer s´il y a lieu, la politique du parti au Pouvoir. Il faut voir le danger des deux côtés d´où qu´il vient. Je ne fais pas la politique de l´autruche. Je peux dénoncer aussi tout agissement de tout homme politique de l´opposition si cet agissement est de nature à porter atteinte aux intérêts de notre pays et au peuple togolais comme cette affirmation d´Agbéyomé Kodjo. Nos hôpitaux souffrent et manquent de tout et il a le courage d´affirmer qu´il a négocié de l´argent pour Macron au lieu de négocier pour l´achat des scanners pour les hôpitaux de notre pays.

Si je dois d´abord sacrifier les intérêts de mon pays avant de pouvoir devenir président de la république, alors, je préfère ne jamais le devenir. Je ne trahirai jamais ce pays pour quelque objectif que ce soit.

Dr. Christian Spieker

Président de UNSER Land en création

Source : icilome.com