Dossier Kodjo : Agbéyomé joue avec le feu !

Le feu brule. Le feu consume. Le président du MPDD le sait bien. Cependant, il ne cesse de trop jouer avec le feu. A ses risques et périls, dirions-nous.


Depuis la fin du processus électoral du 22 février 2020, le candidat malheureux de la dynamique Mgr Kpodzro (Joyeux anniversaire à lui) est entré en mode contestation et résistance. Il ne cesse de multiplier les actions malencontreuses pour ” réclamer ” une prétendue victoire en commentant beaucoup d’erreurs qui assurément le plombent au jour le jour, politiquement.

Politiquement aujourd’hui, Agbéyomé Kodjo est dans de beaux draps. Il doit à tout moment faire face à la justice. Il nous en souvient la demande de levée de son immunité parlementaire formulée par le Procureur eu égard à un certain nombre d’actes irrévérencieux et illogiques qu’il a commis et fait commettre par ses soutiens et sympathisants. Et qu’il continue lui-même de commettre en toute maladresse.

La dernière bourde du président du MPDD est son message dit de ” président élu ” à la nation togolaise. Un message dans lequel, monsieur Agbéyomé Kodjo a carrément choisi la voie de la violence verbale pour montrer celle physique au pouvoir en place. De quelle force dispose-til pour procéder ainsi ? C’est la grande interrogation de l’heure. Agbéyomé Kodjo privilégie la diversion et les provocations abusives. Il adopte une posture de menaces à l’endroit du pouvoir en place allant jusqu’à lui donner un deadline pour lui restituer son pouvoir ” imaginaire.

Et c’est aujourd’hui la fin du mois de mars en question, la date limite fixée par Agbéyomé Kodjo à Faure Gnassingbé pour l’installer dans le ” fauteuil présidentiel ” tant rêvé.

De quoi sera-t-il capable demain 1er avril 2020 monsieur Agbéyomé Kodjo ? Pas de grande chose sinon de poisson d’avril habituellement. Agbéyomé  Kodjo fait aujourd’hui les frais de vente d’illusions à haute dose à ses militants et sympathisants.

Leur ayant promis monts et vallées et dans l’incapacité notoire de tenir promesse, le candidat malheureux Agbéyomé Kodjo tente de jouer sur leur psychologie comme s’il dispose encore de marge de manœuvre pour réaliser son rêve. Triste sort pour un politique qui devrait plutôt capitaliser pour le futur ses 19 % de suffrages obtenus.

Au lieu de se mettre au travail et de profiter un tant soit peu de l’apport du prélat Mgr Kpodzro à ses côtés, ce qui lui a valu ce score reléguant à la troisième place l’ancien chef de file de l’opposition Jean Pierre Fabre de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Agbéyomé Kodjo se mélange à loisir les pédales et perd la boussole.

Il se détruit politiquement sans le savoir et sera seul comptable des griefs de la justice. Ce ne sont pas Fulbert Attiso et Brigitte Adjamagbo-Johnson qui vont le soutenir jusque dans les gouffres. Ils feront vite de l’abandonner à son triste sort.

La question que le commun des mortels se pose depuis son dernier message de provocation, est de savoir si le monsieur ne sera pas de sitôt inquiété nonobstant le coronavirus ?

Medium No 384

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.