DJ Arafat : traité de franc-maçon, voici l’origine du succès du Daïshi

47


Décédé le lundi 12 août dernier suite à un tragique accident de moto, cela fait maintenant un mois que le boss de la yorogang, Arafat dj, a quitté le monde des vivants. Mais pas un seul jour sans qu’on ne parle du Daishikan. Un membre de la yorogang avec qui nous avons échangé récemment n’a pas manqué de faire des confidences à .

”Arafat était très fort mentalement. Il avait la rage de vaincre. Même quand ça n’allait pas chez lui, il ne le montrait pas aux yeux de tous. Raison pour laquelle bien qu’affectés par la mort de notre mentor, nous allons mettre tout en œuvre pour pérenniser la mémoire du notre Daishi’‘.

Poursuivant, notre interlocuteur a ajouté qu’Arafat était un passionné de la musique et qu’il mérite entièrement tout le succès qu’il a eu. ”Arafat était un fou de la musique, il pouvait concevoir trois à quatre chansons par jour. Tout le succès qu’il a eu n’est pas forcément le fruit des forces occultes comme les gens le disent un peu partout, mais c’était un grand bosseur ”.

En ce qui concerne les nombreux clashs du Zeus d’Afrique, le lieutenant de la Yorogang a confié ceci à : ”Je pense que l’erreur d’Arafat dj, c’est qu’il disait tout haut ce que les gens pensaient tout bas. Sinon quand Arafat te porte dans son cœur, il est prêt à tout pour toi. Je prends l’exemple d’Ariel Sheney. Lorsqu’il est arrivé à la Yorogang et qu’il est devenu l’arrangeur officiel de la Yorogang, certains ont tout fait pour empêcher cela.

Mais Arafat insistait pour qu’Ariel Sheney soit à ses côtés. Voilà pourquoi, il a eu très mal lorsqu’Ariel Sheney est parti de la Yorogang. Même moi qui vous parle, il y a des gens qui jalousaient mon poste et qui lui ont envoyé des messages pour me torpiller. Mais lui, en retour, me montrait ces messages et me disait de faire très attention à mes amis”.

Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here