Dialogue: pouvoir et opposition se sont entendus sur plusieurs points préliminaires

A la fin de la 2e journée des travaux du Comité préparatoire du dialogue inter togolais qui a regroupé des représentants du gouvernement, de la coalition des partis 14 partis de l’opposition et du parti présidentiel, des accords préliminaires ont été trouvés sur plusieurs points. De la déclaration du groupe des facilitateurs ayant sanctionné les travaux, on retient essentiellement que le dialogue démarrera effectivement le 19 février prochain.
 

Dans la dynamique des progrès des progrès annoncés jeudi, on note que les parties se sont entendus sur les objectifs du dialogue, les principes directeurs, le mode de communication, le format et la procédure du dialogue, l’ordre du jour du dialogue.

« Les discussions ont eu lieu dans un esprit d’ouverture et d’une franchise exceptionnelle», a déclaré Daniel Oseï, représentant du Groupe des médiateurs à la presse.

Les parties se retrouveront samedi, en présence des médiateurs, pour s’entendre sur la version finale du communiqué relatif à toutes les décisions arrêtées lors des travaux de jeudi et de vendredi.

De même, les médiateurs confirment que le dialogue va s’ouvrir le lundi 19 février prochain suivant l’ordre du jour arrêté lors des discussions de vendredi.

Abordant la question de la médiation, Daniel Oseï a précisé que le Ghana et la Guinée jouent plutôt un rôle de facilitation pour la résolution de la crise, conformément à la décision de la CEDEAO qui a estimé en décembre dernier que la solution à la crise que traverse le Togo provenait d’un dialogue inter togolais.

« Le Ghana se mettra à la disposition des togolais mais ne va pas décider à leur place. Ce que les togolais demanderont au Ghana, il le fera », a ajouté M. Oseï.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.