Dialogue inter-togolais : Une très longue journée avec des décisions encourageantes 20 février 2018

Dialogue inter-togolais : Une très longue journée avec  des décisions encourageantes                                                                             20 février 2018
Les facilitateurs ghanéens face à la presse ce lundi 19 février 2018

Par Marcelle Apévi, togo-online.co.uk

A Lomé, l’attente a été longue pour la presse qui est restée mobiliser jusqu’à 23h. Les travaux de ce premier jour de dialogue entre les protagonistes de crise Togolaises se sont poursuivis jusque tard dans la nuit et ont permis de déboucher sur des décisions encourageantes, selon Daniel Oséi.

Des échanges et consultations y compris avec Faure Gnassingbé, ont eu lieu autour des mesures d’apaisement, notamment la libération des détenus politiques.
45 parmi eux seront libérés par grâce présidentielle, à travers un décret en préparation.

Les militants de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) interpellés dans le cadre des affaires des incendies des marchés de Kara et de Lomé seront envoyés devant un juge mercredi pour étudier les conditions de leur mise en liberté provisoire.

Pour ce qui est du cas des autres détenus interpellés dans le cadre des manifestations publiques, leurs dossiers seront étudiés cas par cas.

Pour éviter toute surprise désagréable, connaissant la roublardise du RPT/UNIR, la coalition des 14 partis politiques de l’opposition a demandé la suspension des travaux jusqu’au 22 février, pour s’assurer de la mise en oeuvre réelle des décisions prises concernant le point portant libération des détenus politiques.

La coalition a demandé l’ajournement des préparatifs des joutes électorales par le gouvernement notamment les locales et les législatives. Le pouvoir dit en tenir compte.

Il a été question de l’inclusion ou non du dialogue. Les deux partis ont convenu que le gouvernement participe avec un statut autonome. Pour équilibrer la balance, la coalition augmentera l’effectif de ses représentants.

Les travaux sont donc suspendus pour reprendre le vendredi 23 février 2018, toujours sous la conduite de Nana Akufo-Addo, président du Ghana et facilitateur dans ce dialogue inter Togolais.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.