Dialogue: 7 OSC togolaises formulent des recommandations pour un succès

81

Sept (7) Organisations de la société civile togolaise ont interpellé mercredi les parties prenantes du 27e dialogue politique inter togolais d’œuvrer pour un aboutissement des discussions dans l’intérêt supérieur de la nation togolaise. Les OSC en question souhaitent l’adoption de résolutions pacifiques au niveau politique et socioéconomique. Elles formulent 5 principales recommandations aux participants au dialogue.

Dans une déclaration livrée mercredi devant la presse, Wanep-Togo, CNSC-Togo, ACAT-Togo, CACIT, RESPSFECO-Togo, CEJP Togo et PAOET estiment que le dialogue reste l’unique voie vers une sortie de crise. De ce fait, elles interpellent la conscience patriotique et citoyenne de chaque acteur politique impliqué dans le présent dialogue qui s’ouvre jeudi à Lomé.

Les 7 OSC souhaitent un dialogue constructif qui garantit aux citoyens togolais une relance effective de la vie sociale, économique et politique et ceci pour l’épanouissement de tous.

C’est alors qu’elles prescrivent de revisiter le bilan des dialogues passés notamment les obstacles à l’exécution fidèles des clauses conclues dans les accords issus de ces pourparlers.

Au rang de ces obstacles les organisations auteurs de la déclaration soulignent : la faible mise en œuvre des accords liés aux réformes constitutionnelles et institutionnelles notamment l’Accord politique global, la faible mise en œuvre des recommandations de la CVJR notamment les recommandations 5 et 6 concernant la mode de scrutin et la limitation du mandat présidentiel. Wanep-Togo, l’ACAT-Togo, le CACIT, la CNSC-Togo et les autres relèvent également le déficit de la qualité du cadre électoral existant en ce qui concerne le fichier électoral et la composition de la CENI, le faible engagement du gouvernement pour enclencher la mise en œuvre des résolutions issues de l’atelier du HCRRUN de juillet 2016.

« Aujourd’hui, il est évident que nous sommes à un stade important dans la vie sociopolitique du Togo où nos efforts de consolidation de la paix et de la bonne gouvernance doivent veiller à l’élimination des causes structurelles des conflits et à l’adoption des résolutions pacifiques aux niveaux politique et socioéconomique. Nous voudrions qu’à la fin de ce dialogue, le Togo tourne enfin la page de l’histoire sombre de sa vie politique et en écrive une nouvelle pour un Togo chéri, l’or de l’humanité », lit-on dans le document.

En guise de piste de sortie de crise, les 7 OSC estiment que le dialogue devrait aboutir dans l’intérêt de tous à une feuille de route bien définie et au respect des accords conclus, à la mise en place d’un comité de suivi des recommandations du dialogue, au respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales, à la création d’un cadre favorable au retour des réfugiés et enfin à l’adoption de mesures garantissant la non répétition des violences et troubles.

La société civile togolaise dans son ensemble est appelée de son côté à jouer un rôle de veille et d’éveil. La population quant à elle est invitée à cultiver un esprit civique et patriotique.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here