Deux journaux accusent l’ambassade de France d’instrumentaliser la HAAC…

44

Les titres ‘’L’Indépendant Express’’ et ‘’La Symphonie’’, convoqués par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) pour répondre des contenus de leurs articles sur la Brasserie BB de Lomé, accusent l’ambassadeur de France au Togo d’instrumentaliser l’institution de régulation des médias contre eux.

Ces deux journaux signent et persistent : la Brasserie BB de Lomé déverse sur le marché des produits de qualité douteuse. Dans la foulée, la société a organisé une conférence de presse pour démentir catégoriquement cette accusation et parler d’acharnement contre elle. Les deux parutions rajoutent une couche, insistant sur les mauvaises conditions dans le processus de fabrication des produits de cette société.

La Brasserie saisit la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication. Les Directeurs de publication de ces journaux sont convoqués demain mercredi 9 octobre pour s’expliquer.

En effet, selon ‘’La Symphonie’’, rapporte letemps.com, « la convocation de la HAAC serait motivée par la main invisible de l’Ambassade de France ». La preuve, poursuit-il, le diplomate français a accompagné le Directeur de la société à la HAAC pour déposer sa plainte.

« A l’absence de toute investigation sérieuse, on en est à la parole des deux journaux contre la BB de Lomé. Et les faits rapportés peuvent être facilement réfutables tant qu’il n’y a pas de preuves plus solides voire d’enquêtes plus approfondies », relève letemps.com.

Coïncidence ou pas, les graves accusations contre cette entreprise appartenant au groupe Castel ont commencé à un moment où une nouvelle brasserie, propriétaire de Heineken, se construit à Adétikopé, près de Davié.

A.H.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here