Détention arbitraire : Folly Satchivi saisit le Groupe de Travail des Nations-Unies

1085
Détention arbitraire : Folly Satchivi saisit le Groupe de Travail des Nations-Unies

Le premier responsable du mouvement « En Aucun Cas », même en prison, se bat pour sa libération. Il vient de donner des instruction à son avocat anglais Oliver WINDRIDGE afin de saisir le Groupe de Travail des Nations-Unies. Voici un communiqué du mouvement à cet effet.

COMMUNIQUÉ :

Le Mouvement EN AUCUN CAS informe, par la présente l’opinion nationale et internationale que Foly SATCHIVI, par l’intermédiaire de son avocat Anglais Oliver WINDRIDGE a saisi le Groupe de Travail des Nations-Unies sur la détention arbitraire.

Celui-ci devra se prononcer dans les prochains jours sur la situation du camarade Foly SATCHIVI arbitrairement arrêté le 22 août 2018 et condamné à l’issue d’un simulacre de procès qui n’a duré qu’une minute à trente-six (36) mois d’emprisonnement dont douze mois de sursis.

Si le Groupe de Travail des Nations-Unies vient à donner raison à Foly SATCHIVI, le gouvernement en place n’aura d’autres choix que de le libérer. Toute situation contraire ne fera que confirmer le fait qu’en réalité Foly SATCHIVI, loin d’être un prisonnier politique est un otage personnelle de Faure GNASSINGBE.

Nous profitons de cette occasion pour témoigner, une fois encore toute notre gratitude à Frontline Defenders, à l’American Bar Association ( le barreau Américain ), à la Fédération Internationale des Droits de l’Homme ( FIDH ), à l’ Organisation Mondiale contre la Torture ( OMCT), aux organisations, artistes et personnalités membres de la plate-forme AFRIKKI, aux organisations locales de défense des droits de l’homme et à Maîtres KPANDE-ADZARE, Célestin AGBOGAN, Claude AMEGAN qui continuent de se battre âprement pour la libération de notre camarade Foly SATCHIVI.

Nous demandons, par ailleurs aux magistrats indélicats du tribunal et de la Cour d’appel qui, pour satisfaire les désirs des mains noires tapies dans l’ombre essaient, pour des raisons connues de retarder autant que possible le procès en appel de Foly SATCHIVI de se ressaisir et de programmer dans les prochains jours l’audience afin que l’affaire soit rejugée pour qu’à la fin ce géant symbole de l’injustice et de l’arbitraire puisse être blanchi des fausses accusations portées contre sa noble personne.

Fait à Lomé, le 13 juin 2019

Le Comité Exécutif

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here