Désir de clarté

72

Regroupées au sein d’un collectif dénommé ‘G7’, sept organisations de la société civile sortent de leur silence pour demander la résolution dans les meilleurs délais de la crise politique qui secoue le Togo depuis près d’un an.

‘Pour une sortie de crise, le G7 recommande aux chefs d’Etats et de gouvernements de la Cedeao de redéfinir un nouveau calendrier pour la poursuite du dialogue qui doit déboucher sur un accord réel autour des réformes constitutionnelles et institutionnelles avant la fin de l’année 2018’, peut-on lire dans un communiqué.

Ces organisations demandent à la Cedeao de veiller à la clarté des recommandations qui seront rendues publiques à l’issue du sommet de l’organisation le 31 juillet.

Ce souci de clarté, explique le G7 évitera les ‘interprétations tendancieuses’ et de nouveaux blocages. 

Le G7 est composé, notamment, du Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT), de l’Action chrétienne pour l’abolition de la torture au Togo (ACAT) et de la Concertation nationale de la société civile (CNSC).

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here