Déséquilibre de la balance commerciale

53

Cela surprend toujours, mais c’est un exercice comptable classique. C’est en juillet 2018 que la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) publie les résultats des comptes extérieurs du Togo pour l’année … 2016.

Premier constat, le déficit commercial reste chronique.

‘Les exportations ont été beaucoup plus fortes que les importations.  Il faut arriver à produire localement pour lutter contre ces déséquilibres’, a indiqué jeudi Badanam Patoki, le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances. 

Rien d’étonnant. Le pays n’étant pas un acteur majeur sur le plan industriel, tout ce qui se vend ou presque est importé. Seule l’agriculture tire son épingle du jeu, sauf pour la pêche.

Globalement, la situation économique au Togo a été marquée par la poursuite des travaux de construction et de réhabilitation des infrastructures de base, notamment routières, ainsi que la mise en service de la nouvelle aérogare de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadema (AIGE), souligne la Banque centrale.

La campagne agricole a été relativement satisfaisante, soutenue par la poursuite de la mise ne œuvre du Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire (PNIASA).

Dans ce contexte, la balance des paiements a enregistré en 2016, un excédent de 67.150 millions de Fcfa, contre un excédent de 11.995 millions en 2015, soit une baisse de 47.845 millions. 

Cette évolution résulte d’un désendettement net de 65.667 millions du compte financier, atténuée par l’amélioration de 13.816 millions du déficit courant et l’accroissement de 4.159 millions de l’excédent du compte de capital.

Le déficit courant hors dons publics rapporté au PIB se situe à 11,7% en 2016, contre 13,1% en 2015, en liaison notamment avec la baisse du déficit de la balance commerciale.

Le déficit de solde des transactions courantes s’est amélioré de 13.816 millions, en passant de 272.563 millions en 2015 à 258.747 millions en 2016, du fait du repli 6,4% du déficit de la balance commerciale.

Le compte de capital a dégagé un solde excédentaire de 163.551 millions, contre 159.393 millions en 2015, soit une hausse de 2,6%, en liaison essentiellement avec la progression des dons (projets) reçus par l’Administration publique.

Ainsi, les échanges avec l’extérieur se sont soldés en 2016 par un besoin de financement de 95.196 millions, couvert par les opérations financières.

En effet le compte financier a enregistré en 2016 des entrées nettes de capitaux à hauteur de 159.805 millions, contre des entrées nettes de 225.472 millions en 2015, en ligne avec l’évolution des autres investissements et investissement de portefeuille.

Les transactions extérieures se sont soldées, en 2016, par une hausse des créances nettes des institutions de dépôts sur les non-résidents de 67.150 millions, en relation avec l’augmentation de 136.364 millions des créances nettes des autres institutions de dépôts sur les non-résidents, atténuée par le repli de 69.314 millions de celles de la Banque Centrale.

S’agissant de la position extérieure globale nette, elle a enregistré un repli de 110.823 millions avec un solde net de -1.697.544 millions contre -1.595.721 millions un an plus tôt, en raison principalement de la progression des engagements au titre des investissements de portefeuille et des autres investissements, en particulier les prêts et les crédits commerciaux.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here