Descente d’individus non identifiés à son domicile

163

C’est du moins ce qu’indique un communiqué du parti politique FDP (Front des Patriotes pour la Démocratie) dont l’ancien ministre de la Communication et ancien député à l’Assemblée nationale, Djimo Oré, est le président, qui dit interpeller « le gouvernement à faire mettre fin sans délai à ces menaces car tout citoyen même avec d’opinion contraire à la position du régime en place a le droit de vivre sur la terre de nos aïeux ».

Selon les termes du communiqué dont copie est parvenue à notre rédaction, et signé du Secrétaire général, Essègnon Fambi, « le président national du Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD), Monsieur Djimon Oré est menacé de mort ».

Aussi, renseigne le document en question, « de puis un certain temps, sa résidence privée fait l’objet de visite des individus non identifiés dont certains sont en tenue de police à bord de moto sans immatriculation ». Les menaces se seraient « intensifiées à partir du Jeudi 19 Septembre 2019, la nuit comme le jour même ses déplacements sont pistés ».

En tout cas, si d’aucuns peuvent se poser des questions de savoir qui Djimon Oré dérange exactement pour faire l’objet de telles menaces, le parti dit prendre « à témoin l’opinion nationale et internationale sollicitant ainsi la protection du peuple par rapport à la vie du leader politique Djimon Oré ».

T228

Source : telegramme228.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here