Des intoxications pour diviser le Togo et le Bénin, 2 pays frères

150

Ceux qui s’imaginent des relations tumultueuses entre le Togo et le Bénin dans le futur par le fait que des Béninois ont été brulés sur la Terre de nos aïeux peuvent désormais retenir le souffle. Pour Nazaire Hounnonkpe aucun gaymans n’a été victime d’une vindicte populaire au Togo. Le directeur général de la police républicaine, cerveau de l’opération « Rambo » invite ses compatriotes à cesser de proférer des menaces à l’endroit des Togolais en se basant sur des fausses informations sur les réseaux sociaux.

Intervenant dimanche sur la chaîne de télévision Canal 3 Bénin, Nazaire Hounnonkpe a démenti l’information selon laquelle des gay-mans ou des cybercriminels auraient été lynchés ces dernières semaines par des Zémidjans togolais.

Le directeur général de la police républicaine reconnait qu’il a bel et bien des cybercriminels qui ont fui le Bénin pour se réfugier au Togo mais rectifie que les deux individus brûlés le 05 avril dernier sont des Togolais pris en flagrant délit de vol.

« Ces personnes ne sont pas des béninois; rien ne prouve qu’ils sont des béninois et ceux qui publient ces intoxications sont les seuls à savoir pourquoi ils cherchent à diviser deux pays frères » a  indiqué le patron de la police béninoise.

M. Hounnonkpo a donc appelé les populations béninoises à la retenue et les a invités à ne pas se fier aux fausses informations sur les réseaux sociaux pour vouloir se venger des Togolais vivant au Bénin.

Il a vivement protesté contre des audios appelant les béninois à s’en prendre aux Togolais. Et surtout celui d’un certain Bertin Koho qui incite les siens à incendier désormais tout véhicule étatique en provenance du Togo.

Rappelons qu’au Bénin, le nom du Général Nazaire Hounnonkpe fait trembler. Nommé le 05 janvier 2018, directeur général de la police républicaine est celui qui est l’investigateur de l’opération « Rambo », celle-là même qui a mis en déroute les gaymans.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here