Des esprits frappés de schizonévrose

26

La réponse de l’ancien Premier ministre togolais, Agbéyomé Kodjo, est cinglante : je n’ai jamais affirmé, ni hier, ni aujourd’hui, que le Togo produisait et exportait du pétrole. Une réponse à des sites qui accusaient le leader d’Obuts d’avoir tenu de tels propos il y a quelques années.

‘Des accusations calomnieuses et diffamatoires’, indique-t-il dans un communiqué.

‘Les différents gouvernements, soucieux de l’intérêt général et de l’optimisation des ressources de l’État, ont cherché à mettre fin à l’exception togolaise aux termes de laquelle les profondeurs des eaux maritimes territoriales togolaises seraient dépourvues de pétrole. Les résultats des recherches effectués par des différents groupes pétroliers en haute mer sur l’étendue périmètre maritime territorial, et portés à ma connaissance ès qualités, témoignent de ce qu’il y a au Togo des indices sérieux et une forte probabilité de ce que le plateau continental du Togo est susceptible de disposer des gisements de pétrole. Je dis bien susceptible’, précise M. Kodjo.

Il rappelle que les premières explorations effectuées par une  société norvégienne en 1998 Indiquaient que le puits trouvés lors du forage sous-marin pour l’ensemble des champs du bloc se situaient à une profondeur de plus de plus 2000 mètres ; impossible à exploiter commercialement. De nouvelles recherches effectuées il y a quelques années n’ont pas donné d’indices plus favorables.

‘Néanmoins, au Togo, des esprits chagrins ou frappés de schizonévrose voudraient que dans le cadre d’un marché international défavorable, une imaginaire et bien improbable exploitation de pétrole prospèrerait par je ne sais quelle aberration nouvelle’, conclut le président d’Obuts.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here