Des députés d’opérette !

On s’est toujours interrogé sur utilité des députés « nommés » dans le parlement « chinetock ». On s’est souvent demandé s’ils savent le rôle pour lequel ils sont élus, pardon, nommés pour siéger?

« Quand on accepte de porter le titre de député, cela signifie que l’on s’engage à défendre les intérêts de tous les citoyens. Cela confère donc une responsabilité. Est-ce le cas au Togo ? » se demandait un responsable politique. D’abord, sur la question, est-ce le cas au Togo, il faut dire que le 228 est un pays entièrement à part où on fait tout de travers. Il n’est pas étonnant que les députés ne sachent pas pourquoi ils sont à l’Assemblée nationale UNIR. Seulement pour jouir du confort d’être députés et des avantages qui vont avec.

Cette Assemblée est la photocopie conforme et certifiée du gouvernement « Da Vodou », c’est-à-dire un gouvernement bis à la seule différence que les membres de ce 2ème gouvernement dirigé également par une femme, portent des écharpes. La preuve, tout ce que l’équipe « Da Vodou » dit ou fait et qui ne va dans l’intérêt des populations, est systématiquement approuvé par les membres de l’équipe de « Da Yawa » qui font exploser chaque fois l’applaudimètre. Toutes les actions, les décisions que prend « Da Vodou », l’équipe de « Da Yawa » crie hourra et se confond en louanges et félicitations. Jamais on ne les a vus une fois dire, que pour telle décision, nous ne sommes pas d’accord. Les deux équipes regardent et jouent dans la même direction et marquent dans le même but alors qu’elles sont censées jouer l’une contre l’autre, comme on le voit souvent ailleurs.

On s’est dit que le coin est gâté quand nos respectables honorables se sont permis de déléguer leur pouvoir à l’équipe de « Da Vodou » quand elle leur a demandé de lui accorder six mois seulement d’Etat d’urgence sanitaire et que l’équipe de « Da Yawa » a rétorqué que non six mois, c’est peu et qu’ils vont lui accorder gracieusement 12 mois. Ce parlement n’existe nulle part au monde hormis bien sûr le Togo. Aujourd’hui, nous subissons tous, les députés y compris, les effets de cette largesse incompréhensible.

Ce qui est bizarre, c’est un « député buveur de lait » qui fait une sortie pour reconnaitre qu’ils ne font pas le travail pour lequel, ils perçoivent des indemnités chaque mois avec les énormissimes avantages. « Finalement, à y réfléchir de près, c’est nous les députés qui manquons d’initiatives pour le contrôle de l’action gouvernementale », avoue le député « nommé ». Mais si c’est nous qui l’avons dit, on allait crier partout que les gens n’aiment pas les gens dans ce pays.

Source : Liberté / libertetogo.info

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.