Des compteurs d’électricité prépayés du Togo interceptés au Ghana

Une équipe d’agents militaires stationnés à la frontière d’Aflao dans la région de la Volta, a intercepté un total de 192 unités de “faux compteurs d’électricité prépayés” en provenance du Togo alors qu’ils étaient en route vers Kumasi, au Ghana.

D’après AfrikPage, le bureau de la compagnie d’électricité du Ghana (ECG) dans la région de la Volta a indiqué que deux hommes ont été arrêtés en lien avec la contrebande.

Une dénonciation a aidé les officiers militaires à découvrir la contrebande chargée dans un bus commercial interurbain, et les suspects ont été remis aux forces de l’ordre locales, qui ont précisé que les compteurs prépayés étaient destinés à Kumasi dans la région d’Ashanti.

“Nos conclusions ont révélé que ces compteurs illégaux sont de faux compteurs introduits en contrebande dans le pays depuis le Togo par des personnes qui n’ont pas été autorisées en vertu de la loi sur les services publics par la Commission de l’énergie à posséder ou à installer des compteurs de distribution d’électricité”, a déclaré Emmanuel Lumor, directeur général de l’ECG.

“Ces personnes n’ont pas le mandat d’importer des compteurs et le font illégalement pour affecter la santé financière de l’entreprise. Leurs actions sont inacceptables et doivent être condamnées par nos clients et le public”, ajoute le directeur général.

Il a également ajouté qu’en plus d’être vendus au détail à des prix exorbitants, les compteurs illégaux étaient de qualité inférieure et s’étaient avérés entraîner une consommation d’électricité plus élevée.

M. Lumor a également évoqué les dommages causés aux transformateurs par l’infiltration et la surcharge du système.

Source : icilome.com