Derniers préparatifs pour le contingent togolais partant au Mali

Le Togo occupe la 16ème place mondiale de contributeur de troupes aux opérations de maintien de la paix sous casque bleu de l’ONU, signe d’une implication résolue au service de la paix en Afrique et dans le monde.

A ce titre, il déploie en permanence un contingent important de casques bleus au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

C’est afin de parfaire la préparation opérationnelle de la prochaine relève de ce détachement qu’une importante séquence de coopération militaire opérationnelle s’est déroulée du 9 au 19 septembre au centre d’entrainement aux opérations au maintien de la paix (CEOMP) des forces armées togolaises (FAT) à Lomé.

Rendez-vous annuel majeur pour les FAT, sept Détachements d’Instruction Opérationnelle (DIO) en provenance des Éléments Français au Sénégal (EFS) ont été conduits simultanément au profit du futur bataillon togolais de la MINUSMA.

Le général BARATZ, commandant les EFS, a également profité de cette séquence pour venir contrôler le bon déroulement de l’instruction.

D’importants moyens ont été mobilisés : en effet, 48 instructeurs français ont été acheminés depuis Dakar par un avion militaire de l’armée de l’air espagnole afin de prendre part à cette séquence.

Forts de leurs expertises techniques mais également d’une fine connaissance du théâtre malien, les experts français ont partagé leurs savoir-faire dans de nombreux domaines :
– l’entrainement de l’état-major tactique du bataillon au commandement d’opérations complexes dans un environnement de menace terroriste et conflits intercommunautaires ;
– l’entrainement à la manœuvre interarmes des compagnies de combat ;
– les ouvertures d’itinéraires et la lutte contre les engins explosifs improvisés ;
– le renforcement des capacités en artillerie ;
– la formation au secourisme au combat ;
– la formation d’opérateurs en cartographie ;
– et le guidage aérien tactique.

Après des rappels théoriques, l’instruction a surtout porté sur des mises en situation concrètes fondées sur les derniers retours d’expérience du théâtre malien.

A cette occasion, des échanges fructueux ont pu être établis entre les membres du détachement et leurs frères d’armes togolais.

Enfin et dans le but de renforcer l’autonomisation du partenaire togolais, du matériel d’instruction a été cédé afin d’appuyer le développement du CEOMP, pôle d’excellence sous-régional pour la formation tactique des unités destinées à intervenir dans les opérations de maintien de la paix.

Avec Ambassade de France au Togo

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.