Dernière minute: encore des journalistes convoqués au tribunal ce matin

Les journaux Liberté et Fraternité seront attendus devant la justice ce matin à partir de 8h au Tribunal de Lomé. Cette convocation fait suite à une plainte déposée par la société minière allemande Scan Mines Togo filiale du groupe HeidelbergCement.

Lire aussi:Média: après LCF, des télévisions privées encore dans le viseur de la HAAC

La société accuse les journalistes Médard Amétépé, le directeur de publication du quotidien « Liberté » et son journaliste Géraud Afangnowou et Joël Egah, le directeur de publication de l’hebdomadaire « Fraternité » de diffamation dans l’affaire de dédommagement des propriétaires terriens de la zone minière de Sika-Kondji.

Dans leur parution parlant du dédommagement des propriétaires terrains, ces journaux avaient fait été de la volatilisation d’environ 135 millions de F CFA destinés à ces propriétaires. Version que dément la société qui a porté plainte contre les journaux. La première audience qui a eu lieu le 25 novembre dernier n’a pas permis de vider le contentieux. La prochaine séance est prévue pour ce matin.

En attendant le verdict, les deux parties, Scan Mines Togo et les propriétaires terrains, chacun, a initié une campagne médiatique pour donner sa version des faits.

Lire aussi:Le site d’information TogoWeb muselé par TogoCom

La population avait également à plusieurs reprises saisi le chef de l’Etat. Récemment, selon les informations le nouveau préfet de Yoto a entamé des actions de conciliation pour rapprocher les positions en vue du règlement de la situation.

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.