Dernière minute: ce qu’il faut savoir sur la lettre de Kpatcha à Faure Gnassingbé

Condamné à 20 ans de prison pour atteinte à la sureté de l’Etat, Kpatcha Gnassingbé, le demi-frère de Faure Gnassingbé a déjà fait plus de la moitié de sa peine. Selon ses avocats, il a écrit lui-même à Faure Gnassingbé pour demander, une nouvelle fois, sa libération.

A LIRE AUSSI: Pétrolegate, Cas Agbéyomé, 4e mandat…Kpatcha Gnassingbé se confie [Exclusif]

« Il a écrit lui-même, personnellement, pour demander son évacuation au président de la République. Son médecin, également, a demandé son évacuation, parce que le pied est gangrené depuis plus de cinq ans et le traitement n’arrive pas à (guérir) la plaie… Je crois quand même que c’est inquiétant », a déclaré maître Raphaël Kpande-Adzare, l’un de ses avocats au micro de Rfi.

Selon l’avocat, le demi-frère du Chef de l’Etat togolais n’est pas le seul détenu à se trouver dans cette situation. Ses codétenus dans cette affaire d’atteinte à la sureté de l’Etat sont également très malades. « Le commandant Ati a été opéré la semaine dernière du cœur et le capitaine Dontema souffre d’une embolie pulmonaire », a-t-il souligné avant d’ajouter.

À LIRE AUSSI: [Confidentiel]: ce que Obasanjo a confié à Faure sur le cas Kpatcha

Et aujourd’hui, monsieur Kpatcha Gnassingbe et ses deux codétenus ont déjà fait plus de douze ans, soit plus de la moitié de leur peine. (Cela), ajouté à leur état de santé, politiquement, juridiquement et humainement, milite en faveur de la libération de ces détenus, que nous qualifions de détenus politiques. Ce serait un grand atout pour la décrispation de l’atmosphère politique togolaise qui est encore tendue ».

À LIRE AUSSI: Sérail: qui est Esso Gnassingbé, le cousin qui a signé l’arrêt de mort de Kpatcha ?

Rappelons que, l’ancien ministre de la défense, Kpatcha Gnassingbé et ses codétenus ont été arrêtés en 2009.

Togoactualité

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.