Démission forcée de IBK: le Mali désormais isolé!

Les membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont décidé ce mercredi 19 Août 2020 de fermer toutes leurs frontières terrestres et aériennes avec le Mali après que son président a annoncé sa démission à la suite d’une mutinerie militaire


Lire aussi: Mali: comprendre la démission du président Ibrahim Boubacar Keita

La CEDEAO a condamné “avec la plus grande fermeté le renversement par des militaires putschistes du gouvernement démocratiquement élu du président Ibrahim Boubacar Keïta”.

L’organisation régionale “dénie catégoriquement toute forme de légitimité aux putschistes et exige le rétablissement immédiat de l’ordre constitutionnel,” ainsi que “la libération immédiate” de Keïta et “de tous les officiels arrêtés”. 

Le bloc ouest-africain a également souligné qu’elle mettait un terme aux relations commerciales avec le Mali et ses 15 membres.

Mardi, Keïta et le Premier ministre Boubou Cissé ont été emmenés au camp militaire de Kati situé à 15 kilomètres au nord-ouest de la capitale Bamako.

Lire aussi:Mali : Ibrahim Boubacar Keïta a été arrêté par des militaires

Plus tard dans la nuit du 18 et 19 Août 2020, le président malien Ibrahim Boubacar Keita a annoncé sa démission et la dissolution du parlement.

La présidence nigérienne a annoncé qu’une visioconférence des chefs d’État de la Cédéao sur la situation au Mali se tiendra jeudi sous la présidence du président du Niger Mahamadou Issoufou. 

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.