Déguerpissement manu militari dans le Golfe 5 : Aboka ne tremble même pas !

Publicités

Les premiers responsables de la commune Golfe-5 ne regrettent pas les dégâts causés, lundi 25 octobre 2021 par leur opération de désengorgement de la voie publique.

Lire aussi : Togo : le maire Aboka vomi par les populations de Lomé

Face à la presse, jeudi 28 octobre 2021, le maire Kossi Agbényegan Aboka, a justifié son action qui a consisté au déplacement des conteneurs et la démolition des kiosques, ateliers et autres étalages « inégalement » installés tout le long des voies et places publiques.

Publicités

« L’opération entamée par le bureau exécutif de la commune depuis le 27 octobre 2021, n’est dirigée contre personne, mais c’est pour l’intérêt général. Les voies publiques ne sont pas des marchés. La commune a des marchés qui peinent à s’animer », a fait savoir le maire.

Publicités

Pour lui, des initiatives avaient été prises depuis août 2020 visant à éviter cette action musclée. Il s’agit, selon lui, d’un avertissement envoyé aux occupants des trottoirs de sa commune, avec à l’appui, des campagnes de sensibilisation à l’aide de véhicules sonorisés.

Lire aussi : « Le maire Aboka doit rentrer au village… »

De même, le maire Aboka a fait savoir que des rencontres préalables ont eu lieu avec des occupants dans le but de trouver des solutions.

« Plusieurs rencontres ont été tenues avec les occupants pour leur expliquer le danger qu’ils courent en s’installant sur les trottoirs et sous les hautes tensions de la CEB. Des mises en demeure leur ont été envoyées pour libérer les lieux. Des places ont été également aménagées dans les différents marchés de la commune pour les accueillir », a-t-il fait savoir.

Le déguerpissement des occupants anarchiques, démarré et qui va se poursuivre vise, selon lui à rendre la commune plus attrayante. « Il est temps qu’on passe à l’action pour le développement de notre commune », a-t-il fait savoir.

Le maire Aboka s’est également prononcé sur le conflit territorial qui oppose sa commune et celle du Golfe 7.

Lire aussi : Golfe 5 : le cas Aboka inquiète !

Pour lui, le domaine litigieux (Avénou ouest) fait bel et bien partie de la commune du Golfe 5 qu’il dirige.

« Nous connaissons très bien les limites de notre commune. Donc, nous n’avons pas dépassé notre zone de compétence lors de l’opération », a-t-il affirmé.

Il faut noter que l’opération lancée par la commune Golfe-5 a créé une grande désolation auprès des commerçants installés tout le long de la voie publique. Les conteneurs et autres étalages ont été systématiquement détruits tandis que les marchandises et autres objets ont été saisis. Des blessées ont également été enregistrés au cours de cette opération.

Avec Afreepress

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.