Déckon : Policiers et prostitués à couteaux tirés

1768

Déckon, le coin togolais où se pavanent les filles de joie, est depuis quelques jours pris d’assaut par les policiers. Mardi dernier, ils y étaient encore pour traquer ces jeunes filles qui se livrent à ce vieux métier du monde. Ce qui n’est pas du gout de ces dernières.

Avec les vacances qui s’annoncent, cette activité risque de connaître un essor. Elles disent « mettre à profit » leur vacance. L’une des jeunes filles n’a pas caché sa colère quant à l’attitude de l’autorité qui veut prendre ce fléau par les cornes.

« Nous ne comprenons pas pourquoi ils nous empêche de faire notre travail. C’est ce qui nous permet de manger. Nous n’avons pas une autre alternative. Que les policiers nous laissent en paix ou que les autorités nous trouvent un travail », a laissé entendre Déborah sur un ton colérique à nos confrères de Le Canard Indépendant.

Mais ces descentes inopinées seront encore renforcées dans les jours à venir puisque les chiffres de la prostitution sont inquiétants. Selon les derniers sondages, 74% de jeunes filles togolaises se livrent à la prostitution et 15% des ghanéennes.

M E

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here