De nouvelles mobilisations les 27, 28 et 30 décembre après la sortie de Faure Gnassingbé

Dans sa longue interview en début de semaine, accordée à jeuneafrique, Faure Gnassingbé est resté égal à lui-même, feignant d’être inquiet face à la crise, mais fidèle à ses méthodes, son référendum. L’opposition n’en est visiblement pas impressionnée.

Le programme des manifestations en semaine prochaine est confirmé par Nathanaël Olympio, un des leaders de la coalition des 14 partis de l’opposition ce matin sur un radio de la place.

« Malheureusement, nous voyons le chef de l’Etat qui va s’étaler dans les journaux panafricains pour dire exactement le contraire des réalités du terrain », a déploré le président du Parti des Togolais ce matin, faisant allusion aux propos de Faure Gnassingbé sur Jeune Afrique.

La coalition déplore le jeu du gouvernement qui se prend à la fois pour médiateur dans une crise dont il est protagoniste. Devant la lenteur du régime à exécuter les mesures d’apaisement selon sa propre promesse (notamment la libération des prisonniers politiques), la mobilisation ne faiblit pas.

L’opposition, sur un mot d’ordre de non-violence, a l’avantage de mobiliser des millions de citoyens depuis 5 mois déjà, alors qu’en traînant les pas pour ouvrir le dialogue, Faure Gnassingbé espérait que les manifestations faiblissent et que ces centaines de milliers de Togolais qui se retrouvent dans les rues contre son régime seraient fatigués et démobilisés.

Mais c’est compté sans la détermination du peuple togolais. La semaine prochaine, l’opposition annonce à nouveau du monde, dans les rues du Togo avec des messages hostiles au règne de Faure Gnassingbé.

A. Lemou

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.