Dapaong à feu dimanche : 7 personnes en prison

0
1218

Le dimanche des rameaux n’a pas été du tout reposant pour la population de Dapaong. Non pas parce qu’elle était occupée par une quelconque tâche, mais simplement parce que les forces de l’ordre et de sécurité étaient encore démangées par des exactions qu’elles savent commettre sur les populations, surtout celles de l’intérieur du pays.

A en croire notre source sur place, la ville était à feu ce dimanche. Bastonnade, course-poursuites entre forces de l’ordre et jeunes, jets de grenades lacrymogènes, expédition punitive dans les maisons par des hommes en uniforme, etc. la ville ressemblait à un champ de bataille, surtout avec les jeunes qui, en réponse, ont brûlé les pneus un peu partout, surtout à Tingbane et à Carnaval.

Selon les informations, tout avait commencé la veille (samedi) lorsqu’un jeune réputé grand distributeur du carburant illicite, a été interpellé par des hommes en civil à quelques pas de sa maison. Ces deniers, à en croire nos sources, l’ont agressé. Ayant entendu ses cris, son père était sorti pour voir ce qui se passait. Mais les hommes en civil l’ont matraqué et lui ont fracassé le crâne. Le jeune a été embarqué malgré tout. Il a fallu la protestation de la population pour que ce dernier soit libéré quelques heures plus tard.

Quant au vieux, il a été rapidement évacué dans un centre de santé pour des soins, puisqu’il commençait par perdre connaissance.

Le lendemain, à peine le jeune homme avait-il ouvert sa boutique que les forces de l’ordre étaient venues le prendre. Une arrestation que la population n’a pas voulu admettre, accusant les agents de verser dans l’arbitraire. Commencent alors de vives altercations entre la population et les forces de l’ordre qui ont dû demander des renforts.

Le reste, ce sont des bastonnades et des course-poursuites. « Ils rentraient dans les maisons, arrêtaient les jeunes, matraquaient tout le monde, hommes, femmes et enfants, même les personnes âgées. On a compté plusieurs blessés », a témoigné un habitant de Tingbane, l’un des quartiers où se sont produites ces violences.

Les informations indiquent l’arrestation de 7 personnes qui sont directement envoyées à la prison civile de Dapaong. Un calme précaire règne dans la ville ce matin, à en croire notre source.

I.K

www.icilome.com