D1 : La délicate mission du nouveau coach de Gbohloe-Su

71


Bien que le navire des requins mâles des Lacs tangue, le comité de normalisation mis en place pour sauver ce qui peut l’être a convaincu le coach Didier Amegan de prendre les commandes. Une mission qui s’annonce compliquée.

Le technicien qui a, semble-t-il, joué un grand rôle dans les bonnes prestations de Gomido en championnat et en Coupes la saison dernière, quitte Kloto pour les Lacs en signant un contrat avec le promu Gbohloe-Su. La nouvelle de sa nomination est annoncée ce lundi 24 septembre par le comité de gestion du club. Et il est missionné de s’employer pour que l’équipe assure au moins une place de maintien dans l’élite la saison prochaine.

Ce coach également sélectionneur national adjoint des Eperviers U17 arrive dans un club en pleine crise. Elle naît une fois qu’il accède en Première Division après plusieurs décennies dans l’antichambre de la D1.
Deux camps se font la guerre pour le contrôle de l’équipe. Ceux qui ont contribué à la montée de l’équipe font face à leurs détracteurs qui manœuvrent pour prendre leur place.

Le congrès annoncé pour départager les uns et les autres a été ajourné à cause, dit-on, de possibles violences qui pourraient émailler le déroulement de l’assemblée générale élective. Le ministère en charge des Sports s’en mêle. Le Comité exécutif de la Fédération togolaise de football (FTF) est accusé d’en profiter pour placer ses pions. En ligne de mire, le prochain congrès électif de cette instance faîtière prévue en 2020.

La situation se complique, pollue les activités quotidiennes. Le promu, dans ce capharnaüm, ne s’est pas véritablement préparé pour la Première Division. Certes, l’essentiel de son ossature reste en place. Contre toute attente, ses joueurs, dans leur antre d’Aného, gagnent (1-0) leur match de la première journée du championnat devant Foadan de Dapaong.

La même FTF met en place un Comité de gestion avec pour objectif de mettre de l’ordre dans la maison avant la convocation de tout congrès électif. C’est dans cette atmosphère de tension, de méfiance entre les dirigeants que le nouvel entraîneur débarque. Pourra-t-il réussi sa mission ? C’est le wait and see.

A.H.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here