Cyclone Idai: le Nigeria fait don d’un million de dollars au Mozambique et au Malawi

23

Le gouvernement fédéral du Nigeria a fait don de plusieurs fournitures médicales et d’un million de dollars au Mozambique et au Malawi, à la suite de deux cyclones qui ont frappé la région de l’Afrique australe en un mois.

Le ministre des Affaires étrangères nigérianes, Geoffrey Onyeama, était au Malawi plus tôt cette semaine pour faire le don avant de poursuivre son voyage au Mozambique. Dans les deux pays, il a souligné que ce soutien était un signe de fraternité et de solidarité à un moment critique pour les deux pays.

Au Mozambique, M. Onyeama a présenté les articles à l’Institut national de gestion des catastrophes de Maputo. Il a été reçu par Antonio Tchamo, secrétaire permanent au ministère de l’Administration publique et de la Fonction publique.

Le don du Nigeria s’inscrit dans le cadre des engagements importants pris par les Nations Unies, l’ONU et d’autres partenaires internationaux en vue d’accroître l’appui financier et matériel au gouvernement mozambicain.

Peu après le cyclone idai, la Tanzanie a envoyé un colis de secours à Maputo. L’Afrique du Sud a joué un rôle crucial en apportant une aide directe ainsi qu’une collecte de fonds gouvernementale officielle, matérielle et financière, qui a également bénéficié au Malawi.

Le Mozambique a été frappé par un premier cyclone le 14 mars, attirant l’attention du monde entier sur la ville de Beira, en Afrique australe.

Le nombre de morts a dépassé mille au dernier décompte et les appels à l’aide se sont multipliés. Puis, en fin avril, le cyclone Kenneth a également frappé le nord du pays. Comme Idai, le cyclone Kenneth a causé plusieurs dégâts. Des milliers de personnes ont perdu leurs maisons, leurs biens et leurs moyens de subsistance.

Le cyclone Kenneth a été l’une des tempêtes les plus violentes enregistrées en Afrique continentale. Bien que la zone touchée ait été moins peuplée que d’autres régions du Mozambique, les dégâts et les inondations ont été considérables.

Au moins 38 personnes ont été déclarées mortes et plus de 160 000 autres ont été directement touchées.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here