Crise post-électorale : La panacée d’André Kangni Afanou

Au Togo, la CENI (Commission nationale électorale indépendante) a proclamé Faure Gnassingbé vainqueur de la présidentielle du 22 février dernier. Le président sortant est crédité de 72,36% des voix contre 18,37% pour l’ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo. Une victoire du fils du Général Gnassingbé Eyadema contestée par son adversaire qui estime plutôt être le vrai gagnant du scrutin. Alors que les résultats définitifs de la Cour constitutionnelle sont attendus dans les prochains jours.

André Kangni Afanou, défenseur des droits de l’Homme, juriste et homme de média, suggère à la Cour constitutionnelle « d’organiser un second tour du scrutin » entre Faure Gnassingbé déclaré provisoirement vainqueur par la CENI et Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo arrivé en 2è position, pour sortir le pays de l’impasse.

« Pour sortir définitivement de la crise sociopolitique au Togo, la Cour constitutionnelle a une opportunité unique. Elle consisterait à faire organiser un second tour du scrutin entre les deux personnalités qui, à ce jour, estiment avoir gagné l’élection présidentielle », écrit l’ancien chargé de programme du Collectif des associations de la société civile et des organisations syndicales du Togo (CASCOST).

Selon lui, le second tour du scrutin devrait être organisé dans des conditions opti-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.