Crise post-électorale: la CPI n’ouvrira pas d’enquête au Gabon

La Cour pénal internationale a annoncé ce vendredi 21 septembre 2018 qu’elle n’ouvrira pas d’enquête sur les violences post-électorales qui ont succédées à la proclamations des résultats de l’élection présidentielle du 27 août 2016, au sujet desquelles un examen préliminaire avait été ouvert il y a deux ans, rapporte l’Agence France presse (AFP).

Le Procureur de la CPI, Fatou Bensouda a précisé dans un communiqué que cette juridiction n’ouvrira pas d’enquête sur les violences post-électorales qui ont eu lieu en 2016 au Gabon, au sujet desquelles un examen préliminaire avait été ouvert il y a deux ans.

« À l’issue d’un examen approfondi (…) j’ai estimé, qu’à ce stade, les conditions juridiques justifiant l’ouverture d’une enquête dans la situation en République gabonaise (le « Gabon ») n’étaient pas remplies », a-t-elle indiqué.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.