Crise politique au Togo / Les protagonistes renvoyés à la table de discussions : Retour à la case-départ ?

2205

Crise politique au Togo / Les protagonistes renvoyés à la table de discussions : Retour à la case-départ ?

Déception dans les rangs de l’opposition et des Organisations de la Société civile togolaise, confusion au sein de la population… Au soir de ce 31 juillet tant attendu, les propositions faites par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dans le rapport des travaux semblent renforcer le « statu quo » au Togo au lieu d’ouvrir la voie vers une sortie de crise. Les efforts pour sortir le Togo de l’impasse, un travail de Sisyphe ?

« En ce qui concerne la situation politique au Togo, le Conseil a pris note de la nomination par la Conférence des Chefs d’État et de gouvernement de leurs Excellences Messieurs Nana Addo Dankwa Ako-Addo, Président du Ghana et Alpha Condé, Président de la République de Guinée en tant que Facilitateurs de la CEDEAO pour aider le Gouvernement togolais et les acteurs politiques à finaliser les réformes constitutionnels et politiques conformément aux délais légaux, aux normes et principes démocratiques.

Le Conseil a pris note des différentes consultations menées dans le cadre de la facilitation, notamment la réunion consultative sur la situation socio-politique au Togo, tenue le 20 mai 2018 à Lomé sous la présidence de M. Albert Kan-DAPAAH (Ministre de la sécurité nationale de la République du Ghana, représentant Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO). Le Conseil a été informé que cette réunion, à laquelle le Président de la Commission de la CEDEAO, Son Excellence Monsieur Jean-Claude KASSI BROU a également participé, a renouvelé l’appel à tous les partis politiques togolais et aux parties prenantes de la société civile à s’abstenir de tout acte de violence.

Au terme des discussions, le Conseil soumet à la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement les principales recommandations suivantes :

  1. Encourager un dialogue politique inclusif avec toutes les parties prenantes pour parvenir à un résultat mutuellement acceptable ;
  2. Continuer à soutenir les processus de médiation des Présidents du Ghana et de la Guinée;
  3. Instruire la Commission de la CEDEAO à accompagner le processus de médiation mené par les Présidents du Ghana et de la Guinée en fournissant l’appui technique ; », lit-on dans le résumé du rapport final du 53ème sommet de la CEDEAO

TogoTopInfos.com

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here