Crise au Togo: les leaders de la C14 à Accra ce jeudi

232

illustration

La conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO va au cours de  son prochain sommet prévu le 31 juillet à Lomé proposer une feuille de route de sortie de crise au Togo. Mais en entendant, les tractations sont en cours du côté de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition afin qu’au soir du 31 juillet, une solution durable et adaptée à la situation actuelle soit trouvée à la crise togolaise.

Lire aussi: Togo: lettre ouverte d’un leader de la C14 à la CEDEAO

Cet après-midi, la coalition de l’opposition sera reçue à Accra par l’un des facilitateurs de lé CEDEAO, le président ghanéen, Nana Akufo-Addo. Jointe ce matin par nos confrères de la radio Victoire Fm, Brigitte Kafui Adjamagbo indique que c’est dans le souci de trouver une solution durable au soir du 31 juillet que la coalition multiplie les contacts avec les facilitateurs.

« Nous sommes dans un processus de recherche de solution durable à la crise que traverse notre pays. Et donc, nous avons ce souci de contribuer à cet exercice et de faire en sorte que les solutions qui seront trouvées mettent effectivement fin à la crise. C’est dans ce souci que nous multiplions les contacts. Les facilitateurs ont besoin de comprendre ce qui se passe réellement au Togo et nous ne voudrions pas qu’ils se trompent. Nous voulons faire en sorte que le 31 juillet, les solutions qui seront proposées soient vraiment adaptées à la situation que nous traversons. Il s’agi d’aller vers la solution juste pour arriver à une sortie de crise durable », a-elle déclaré.

Répondant au ministre Gilbert Bawara qui disait il y a quelques jours dans une interview accordée à nos confrères de togobreakingnews qu’il n’y aura plus jamais de 19 août au Togo, la secrétaire générale de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA) trouve que M. Bawara devrait être plus sage et voir comment faire en sorte que les Togolais n’aient plus envie d’aller dans la rue  plutôt que de se poser cette question.

Lire aussi: Togo: Macron favorable à un départ de Faure Gnassingbé en 2020 [Jeune Afrique]

Pour elle, les Togolais qui vont dans la rue, ne le font pas de gaieté de cœur, mais ils le font parce qu’il y a vraiment des problèmes sérieux auxquels ils veulent qu’on trouve des solutions.

Pour rappel, la conférence des chefs d’Etats et de gouvernement de la CEDEAO statuera le 31 juillet sur la crise que secoue le Togo depuis bientôt un an en proposant une feuille de route de sortie de crise. Vivement qu’au soir de cette date fatidique, une solution pacifique et durable soit réellement trouvée à cette crise qui n’a fait trop durer.

Source: togoenlive.info

Titre modifié

Source : www.togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here