Crash de Lungi : 10 ans après, l’Etat Sierra-Léonais toujours les poings fermés

281

Le 3 juin dernier, le peuple togolais s’est encore souvenu des victimes du crash de Lungi. Ils sont au nombre de 22 dont 13 Togolais, à trouver la mort dans ce tragique accident d’hélicoptère de la Compagnie Paramount Airlines, faisant la navette Freetown-Lungi, qui a pris feu à son atterrissage sur le tarmac de l’aéroport de Lungi.

Parmi ces 13 Togolais, figurent le ministre des sports et des Loisirs d’alors, Richard Attipoé, le vice-président de la FTF, Théodore Amégnran, Olive Mensah (journaliste), Kudzi Selom, Gado Pondika.

10 ans après ce drame, les familles des victimes sont toujours dans l’attente de l’indemnisation promise par l’Etat Sierra Léonais en 2012, lorsqu’il a dépêché à Lomé, une mission conduite par Mme Ebun Jusu, la ministre des Affaires étrangères d’alors.

Pourtant, courant 2014, l’avocat des familles des victimes, Me Dodji Apévon, a indiqué, sur une radio privée de la place, que « c’est un dossier qui a énormément progressé ».

D’après lui, « la décision de l’Etat sierra-léonais de se substituer à la compagnie pour payer l’indemnisation des victimes est en cours. Ils nous avaient, par le passé, proposé des choses que nous avons rejetées ».

Toutefois, « on est plus ou moins d’accord sur le montant de l’indemnisation. Et dans un avenir proche, ils vont procéder à l’indemnisation », a ajouté Me Apévon.

Mais depuis, rien n’est fait. Tout porte à croire que l’Etat sierra-léonais se fout royalement des familles des victimes de ce crash d’hélicoptère de la Compagnie Paramount Airlines. « Le dossier qui a énormément progressé » serait actuellement en train de moisir dans un tiroir.

Pour sa part, le Togo avait assisté les familles des victimes à hauteur de 100 millions de F cfa.

Au passage, notons que cette tragédie vient d’être relatée dans un livre par le Directeur Général de « Pyramide Fm », Pierrot Attiogbé. L’ouvrage intitulé « Lungi : Le récit d’une tragédie », est dédicacé samedi à Lomé.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here