Covid-19 : La rumeur est devenue réalité à la prison civile de Lomé

Plusieurs médias en ligne l’annonçaient il y a quelques jours. Le coronavirus est bel et bien présent au sein de la population carcérale.

Selon les sources sanitaires, plus d’une dizaine de contaminés ont été recensés à la prison civile de Lomé.

« 19 détenus de la même prison, hommes de nationalité Togolaise, résidant à Lomé qui sont tous des contacts dont les âges sont compris entre 24 et 53 ans », indique ce dimanche le site officiel d’information du gouvernement.

La prison civile de Lomé, réputée pour sa surpopulation, est un nouveau « cluster » de la maladie au coronavirus. Une situation que redoutait le chef de l’État Faure Gnassingbé en procédant en avril dernier, à la libération de 1084 prisonniers dans les prisons civiles de Lomé, Dapaong, Mango, Kanté, Kara, Bassar, Sokodé, Atakpamé, Kpalimé, Aného, Vogan, Tsévié et Notsé.

Cette action faut-il préciser, fait suite à l’appel lancé en mars dernier par le Haut-commissaire aux droits de l’homme des Nation unies, demandant la libération de détenus dans le monde en cette période pandémique.

Rayan Naël

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.