COVID-19 dans le Monde : Plus de 31 000 morts et près de 667 000 cas confirmés dont au moins 28 au Togo

La COVID-19 a fait au moins 31 412 morts dans le monde, où l’on compte plus de 667 090 cas dans 183 pays et territoires depuis le début de l’épidémie.

Le bilan établi par l’Agence France-Presse (AFP) à partir de sources officielles dimanche matin fait également état d’au moins 134 700 cas considérés comme guéris.

C’est toujours en Italie que l’on compte le plus grand nombre de morts avec 10 023 décès pour 92 472 cas. Les autorités indiquent que quelque 12 384 personnes sont considérées comme guéries.

Avec 6528 morts pour 78 747 cas, l’Espagne est le pays le plus touché après l’Italie.

La Chine continentale rapporte 3295 morts (81 394 cas), l’Iran compte 2640 morts (38 309 cas), et la France fait état d’un bilan de 2314 morts (37 575 cas).

La France a engagé dimanche la plus importante opération d’évacuation de malades contaminés : deux trains médicalisés avec 36 patients à leur bord ont quitté Nancy et Mulhouse pour la Nouvelle-Aquitaine. Un avion militaire allemand a également transféré deux malades de Strasbourg vers un hôpital d’Ulm, dans le sud-ouest de l’Allemagne. De nombreux patients du Grand Est français – l’une des régions les plus touchées – ont aussi été transférés par voie aérienne, terrestre et ferroviaire vers d’autres régions françaises et les pays frontaliers.

Au Royaume-Uni, où l’on fait état de 1019 morts et 17 089 personnes touchées, on se prépare à « une longue période » de confinement, selon Michael Gove, bras droit du premier ministre, Boris Johnson.

Le confinement devrait rester en place « probablement jusqu’à fin mai, peut-être même début juin. Mai est optimiste », a estimé l’épidémiologiste Neil Ferguson de l’Imperial College London, qui conseille le gouvernement.

Dans une lettre adressée aux Britanniques, le premier ministre Johnson, lui-même déclaré positif, a prévenu que la situation allait « s’aggraver avant de s’améliorer ».

Mais c’est aux États-Unis où l’on trouve le plus grand nombre de cas avec 124 686 contaminations officiellement recensées, dont 2191 décès.

Après l’avoir envisagé, le président Donald Trump a renoncé à placer en « quarantaine » l’État de New York, où l’on trouve près de la moitié des cas de COVID-19 dans le pays.

Le pape pour un cessez-le-feu mondial

S’associant à l’appel de l’ONU en faveur d’un cessez-le-feu immédiat et mondial afin de préserver les civils les plus vulnérables face au coronavirus, le pape François a invité à cesser « toute forme d’hostilité, en favorisant la création de couloirs pour l’aide humanitaire, l’ouverture à la diplomatie et l’attention envers ceux qui se trouvent dans une situation d’une grande vulnérabilité ».

Sans citer un pays particulier, le pape a également mis en garde contre « le risque d’une tragédie » dans les prisons en raison de la combinaison de la COVID-19 et de la surpopulation carcérale. Il a demandé aux autorités d’être « sensibles » à ce problème.

Togo

A en croire les autorités locales, il y aurait 28 cas confirmés dans le pays, un décès et un cas est guéri. Pour l’instant, contrairement aux chefs d’État des pays voisins activement visibles, Faure Gnassingbé, frauduleusement « réélu » il y a quelques semaines, se cache et se mure dans un silence assourdissant devant le Togolais en désarroi

Source : AFP + Reuters + Radio Canada + 27avril.com

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.