Côte d’Ivoire: rendez-vous au sommet entre Ouattara et Soro

0
140

Ils se sont vus et ils se sont même parlé. Le président de la République de Côte d’Ivoire et le président de l’Assemblée nationale se sont rencontrés vendredi 3 novembre 2017, en fin d’après-midi, au palais présidentiel d’Abidjan. A la demande de Guillaume Soro lui-même, Alassane Ouattara a donc reçu son jeune ex-Premier ministre, qui était en déplacement à l’étranger depuis deux mois et demi. Le tout dans un contexte assez sulfureux, puisqu’une cache d’armes a été découverte chez l’un de ses principaux collaborateurs.

In extremis, entre un Conseil des ministres tardif, vendredi 3 novembre, et un départ ce samedi aux Etats-Unis, le président ivoirien a trouvé le temps d’accorder une heure d’audience au président de l’Assemblée nationale.

Depuis son retour en Côte d’Ivoire, le 22 octobre, Guillaume Soro – « ce jeune homme », comme le désigne Ouattara – a déclaré vouloir se rendre en toute humilité auprès du chef de l’Etat pour parler avec lui.

De quoi les deux hommes ont-ils bien pu deviser ? De la cache d’armes de Bouaké chez un proche de Soro ? De la mise sous surveillance de certains de ses conseillers ? De l’avenir, avec en point de mire la présidentielle de 2020 ?

De part et d’autre, on ne répond pas à ces questions et on s’ingénie surtout à minimiser l’importance de ce rendez-vous nocturne afin de dédramatiser le climat de tensions qui régnait, il y a encore quelques jours, en Côte d’Ivoire.

Décrispation

Pourtant, de bonnes sources, il semble que ce vendredi soir 3 novembre, on soit allé à l’essentiel en parlant de décrispation et en répondant aux accusations de déstabilisation de l’Etat que ses détracteurs attribuent à Guillaume Soro.

C’était le cœur du problème et de cette rencontre, nous disent certains. Questions subalternes : la place de Soro dans l’appareil du RDR, l’attribution de postes à ses conseillers dans le futur appareil et l’avenir même du RHDP.

Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix doit-il un jour devenir le parti uni de la majorité ? Il sera toujours temps d’en discuter plus tard, nous disent nos interlocuteurs.

En attendant, la rencontre entre Guillaume Soro et Alassane Ouattara a eu lieu. La Côte d’Ivoire peut donc à présent respirer et reprendre une activité normale.

CamerounWeb.com