Côte d’Ivoire: le PDCI dans la crise politique

66

Comme à chaque événement, la réunion commence avec l’hymne du PDCI, entonné par les militants, debouts, la main sur le cœur. Le président de la section Jeunes déroule enfin son discours, il réagit à l’assemblée générale constitutive du RHDP qui s’est tenue en début de semaine sans le parti d’Henri Konan Bédié, et conclut que l’alliance avec la mouvance présidentielle est désormais caduque.

Le président de la Jeunesse urbaine du PDCI, Valentin Kouassi, appelle donc le leader du parti à préparer ses troupes pour les prochaines échéances électorales : « Nous avons fait le constat de ce que l’alliance RHDP n’existe plus et que le PDCI-RDA doit s’organiser en interne pour avoir ses candidats propres, puisqu’il n’y aura plus de candidatures aux élections locales en RHDP comme convenu. Aussi, nous avons appelé à une réforme de la CEI parce que le groupement RHDP y est représenté. Comme le RHDP n’existe plus, il ne peut plus être représenté dans cette CEI. Cette CEI qui est d’ailleurs décriée dans cette forme actuelle. Nous demandons de façon logique la réforme de la CEI. »

Le chef des Jeunes réclame également des sanctions contre les membres du parti soutenant le RHDP et accuse le chef de l’Etat Alassane Ouattara de lancer des assauts contre le PDCI. Il appelle à un rassemblement samedi prochain 21 juillet pour resserrer les rangs derrière Henri Konan Bédié.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here