Coronavirus : un labo propose 2,5 millions FCFA à des volontaires pour se faire infecter

Les laboratoires du monde sont à pied d’œuvre pour trouver un remède contre le coronavirus qui a déjà fait des milliers de morts depuis janvier dernier. Et pour trouver le vaccin, les sérums des patients guéris sont nécessaires.

Le Queen Mary BioEnterprises Innovation Center basé à l’est de Londres propose à des volontaires 3.500 livres sterlings (2,5 millions FCFA) pour se faire injecter 2 souches communes atténuées de ce virus mortel. Après l’inoculation, ils devront séjourner en quarantaine pendant 14 jours, rapporte le Daily Star.

Hvivo, l’entreprise qui soutient le laboratoire du Queen Mary, va sélectionner les 24 volontaires sur des critères bien définis avant de leur injecter les 0C43 et 229E du Covid-19.

Selon l’entreprise, ces souches provoqueront des symptômes respiratoires légers et seront beaucoup moins graves que le coronavirus qui se répand actuellement dans le monde. Les sérums recueillis contribueront à développer un vaccin, précise-t-elle.

Certaines restrictions seront imposées aux participants pendant cette période, notamment l’interdiction de faire de l’exercice ou d’avoir des contacts physiques avec d’autres personnes. Ils ne pourront manger et boire que certains aliments.

L’agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé devra approuver les plans de Hvivo avant que cette expérience puisse avoir lieu.

Ces tests font partie d’un effort mondial de 2 milliards de dollars pour trouver un vaccin contre le coronavirus. Plus de 20 vaccins Covid-19 sont actuellement en cours de développement, selon l’Organisation mondiale de la santé.

Après l’expérience, les médicaments et les vaccins les plus efficaces seront choisis, et ceux-ci seront utilisés sur des patients qui contractent naturellement le coronavirus.

Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.