Coronavirus : ils repassaient des masques de protection usagés pour les revendre

Le 2 mars dernier, la police a arrêté 6 travailleurs Thaïlandais en train de déposer dans une machine à laver des masques de protection contre le coronavirus, déjà usités avant de les repasser pour les revendre.

La prise a été faite dans une maison de la province de Saraburi au nord de Bangkok. La police les a trouvés à son arrivée en pleine besogne.

Étant donné qu’il y a pénurie de masques de protection, ces individus ont vu l’opportunité de résoudre le problème tout en se faisant de l’argent, bien que de façon illégale.

D’après les explications d’un des travailleurs, rapportées par le colonel Pairot Trisophon de la police de Viharn Daeng, le fournisseur de masques serait un revendeur non identifié.

Des milliers de masques ont été saisis suite à cette descente.

Les malfrats produisaient entre 300 et 400 masques par jour et vendaient le masque au prix d’un baht thaïlandais, équivalant à 0,05 dollar australien, soit environ 19 francs CFA.

La police est toujours à la recherche du chef de l’arnaque, un homme de 47 ans identifié comme étant Jintana Namwichai.

Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.