Coordonner les secours

54

D’importantes quantités de liquides inflammables sont manipulées au port de Lomé. Produits chimiques à l’import, essence, fuel …

1375 tankers ont accosté au PAL en 2017 pour livrer des dizaines de milliers de tonnes d’hydrocarbures

Plus de 1.840 navires ont effectué des opérations de transbordement près des côtes togolaises.

Ces activités ne sont pas sans risques, c’est la raison pour laquelle les pouvoirs publics et sont capables très rapidement de répondre à tout accident. Ils disposent d’un plan d’organisation de secours d’urgence (ORSEC) qui définit les procédures à suivre dans l’hypothèse d’une catastrophe.

Le port de Lomé a ses propres moyens de prévention et de lutte, mais il n’existe pas de véritable coopération avec les services de l’Etat.

‘Il parait judicieux de trouver des voies et moyens pour mettre en place une synergie, toutes nos forces, tous nos systèmes, bref toute notre intelligence’, a déclaré jeudi Ninsao Gnofam, le ministre des Infrastructures et des Transports.

Des propos tenus lors d’une réunion de l’organisme national chargé de l’action de l’Etat en mer (ONAEM).

Les participants devront proposer au gouvernement des mesures techniques adéquates pour palier aux carences.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here