Comment produire 130.000 tonnes d’anacardes d’ici 2024?

61

Actuellement la production d’anacardes au Togo est de 20.000 tonnes annuellement. La Fédération nationale des coopératives productrices d’anacarde (FNCPA) vise 130.000 tonnes d’ici cinq ans.

Les membres de la Fédération nationale des coopératives productrices d’anacarde souhaitent franchir la barre de 130.000 tonnes dans une demi-dizaine d’années, dépassant largement les 20.000 tonnes produites maintenant.

L’ambition est noble. Mais est-elle réalisable dans le contexte national ? Toujours est-il que la FNCPA s’active que pour atteindre ce niveau historique de production. En effet, dans son document stratégique, cet objectif occupe une bonne place.

Cette structure, en collaboration avec le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique villageoise, procède à la formation des acteurs. Dans la région centrale, zone du pays qui produit le plus de quantités, par exemple, les producteurs sont outillés sur les techniques du greffage d’anacardiers. Ce regroupement va mettre également à leur disposition de plants de qualité et ils auront les moyens de pouvoir raccourcir le cycle de leur productivité.

Toujours dans la mise en valeur de cette culture de rente, il sera mis en place dans les tout prochains jours des vergers à base de plants greffés qui donnent leur première floraison à partir de 5 mois.

Tout cela a un coût. Et il est estimé à 5,6 millions de dollars sur 3 ans dans le Projet de durabilité et de renforcement des capacités commerciales de l’anacarde et du karité au Togo. On voit là qu’il y a une réelle volonté de faire en sorte que l’anacarde soit une culture de rente émergente dans le pays.

La filière est en pleine croissance. Ce secteur agricole, s’il est bien encadré avec les investissements nécessaires, sera capable de consommer une partie de la jeunesse en proie au chômage. Et en même temps, contribuer au développement.

Rappelons que l’anacardier a des vertus thérapeutiques (diabète, paludisme, mycoses…); est riche en vitamines (A, D, B, PP, et E). Son huile, dit-on, prévient contre les troubles rénaux et les problèmes ophtalmologiques.

A.H.

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here