CNDH: Un nouveau départ

43

Elus le vendredi 22 mars dernier à l’Assemblée nationale à Lomé, les 9 nouveaux membres de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) prêtent serment devant les élus du peuple ce mardi 16 avril.

Atitso Afi, Sronvie Yawovi (droit et justice), Aïssa Assih Tembe (sciences humaines), Sohoy Dosseh, Polo Nakpa, Ouro Yondou Abdoul Raouf, Sanvi O. K. Didi, (défense des droits de l’homme), Béssi Kama Lydie (Santé) et Kodaga Wengbama (protection de l’environnement), nouvellement élus membres de la Commission nationale des droits de l’homme prêtent serment demain dans l’après-midi à l’Assemblée.

Ces 9 personnalités, avant leur entrée en fonction, sur convocation de la présidente de l’Assemblée Nationale, Yawa Djigbodi Tségan, vont prononcer en cette formulle : « Je jure de bien et fidèlement remplir ma mission telle que prévue par la Constitution et la loi, de l’exercer en toute impartialité et indépendance, d’assurer sans défaillance les devoirs qu’elle m’impose et de garder le secret des informations et des délibérations ».

En prélude à cette cérémonie solennelle, ces défenseurs des droits humains rencontrent ce soir Christian Trimua, le ministre des Droits de l’homme et chargé des Relations avec les institutions de la République. Si aucune information ne filtre sur ce qui va se dire, tout porte à croire que l’autorité politique va saisir cette occasion pour leur rappeler l’importance de leur mission.

La CNDH, créée le 09 juin 1987 par la loi n°87-09, est une institution publique de promotion, de protection et de vérification des droits de l’homme sur toute l’étendue du territoire national.

En 2012, son président, Koffi Kounté, a publié un rapport accablant le pouvoir en place. Menacé, il quitte précipitamment le Togo pour se réfugier en France.

A.H.

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here