‘CivicBag’, un nouveau sac biodégradable sur le marché togolais

517

Le défi de faire disparaitre les sachets non-biodégradables reste permanent et des jeunes togolais ne cessent d’innover. Après le projet Zam-Ké qui récycle les sachets de Pure Water, Achille Noussia et Ayékotan Akpaki, deux jeunes loméens recyclent et redonnent une seconde vie aux papiers d’emballage de paquet de ciment.

Baptisé « CivicBag », le projet veut offrir à la population un « sac citoyen » écologique fabriqué non seulement avec des papiers d’emballage de ciment mais aussi d’autres matières recyclées et écologiques.

L’ambition des MM. Noussia et Akpaki est d’apporter leur contribution à la protection de l’environnement. Ils croient en la disparition des déchets non-biodégradables.

Pour ces deux jeunes génies togolais, il est aussi question d’en faire un outil déclencheur de plaidoyer pour responsabiliser la population. 

« CivicBag est un outil rénovateur de la responsabilité citoyenne de son utilisateur vis-à-vis de l’environnement. C’est aussi un outil déclencheur de plaidoyer qui responsabilise le citoyen “C” à une gestion participative de la chose publique. Et d’autre part, encourager les gouvernants à libérer plus de données, à adhérer à l’OGP (Open Government Partnership) pour une gestion saine, une gouvernance ouverte et un dialogue démocratique avec les citoyens », explique Achille Noussia.

L’initiative encore à l’étape de production à petite échelle et étude de marché compte bien s’agrandir.

« Nous comptons professionnaliser la fabrication des sacs bio dégradables. Nous ambitionnons amener la majorité des citoyens togolais à adopter ce sac pour leur besoin », ajoute Ayékotan Akpaki.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here