Cinkassé: le canton de Timbou conteste le nouveau découpage territorial

Le processus de décentralisation en cours a conduit le gouvernement à la restructuration de la préfecture de Cinkassé (la dernière à l’extrême nord du Togo, frontalière au Burkina-Faso) en deux zones avec la commune de Cinkassé comme chef-lieu de la zone 1 et le canton de Nadjoundi comme chef-lieu de la zone 2. Une structure qui a suscité le courroux des populations de Timbou ce 25 décembre.

Pour les contestataires qui ont bloqué la nationale n°1 lundi au niveau de Cinkassé, c’est « une injustice flagrante à l’endroit de leur Canton (Timbou) qui, historiquement, est le plus ancien et démographiquement le plus grand Canton de la zone ». Il n’est donc point question de le substituer par Nadjoundi comme chef-lieu de la zone 2.

Les jeunes de Timbou accusent par ailleurs le ministre Takpandja Lalle d’être instigateur de ce découpage « injuste», aux relents « ethniques pour diviser la paisible population de Cinkassé ».

Le nouveau découpage territorial, faut-il le rappeler, a été mené récemment sous l’égide de Komi Klassou, Premier ministre.

A Cinkassé dans l’extrême nord du Togo, le découpage s’étale comme suite : Zone 1: les cantons de Biankouri, Nadjoundi, Gnoaga, Gouloungoussi, Boade, Cinkassé avec chef-lieu la commune de Cinkasse,

Zone 2 : Les cantons de Timbou, Nadjoundi, Sam-naba avec chef-lieu Canton de Nadjoundi

A. Lemou

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.