Chronique : Si Kpodzro mérite la croix, l’opposition mérite la guillotine

De loin, même si nous ne semblons pas être très intéressés, nous avons tout de même suivi en début de semaine, les débats autour d’une déclaration de l’Archevêque émérite de Lomé, Mgr Kossi Philippe Fanoko Kpodzro. Mais, du fait de la fréquence des flèches qui s’abattent sur l’homme, il urge qu’on prenne quelques minutes pour évoquer le sujet. Alors, allons-y !

Dans les faits, une frange de l’opposition, portant le glaive, accuse sans discernements le nonagénaire prélat de tous les péchés d’Israël. D’après leur témoignage, Mgr Kpodzro traitait les leaders de l’opposition de corrompus, pour avoir trahi, selon lui, le peuple en échangeant sa quête pour l’alternance et plus de démocratie contre des sommes d’argent reçues du régime en place. Puis, sur le sujet, cette frange de l’opposition dit être convaincue que cet évêque ne saurait apporter de preuves, au plus, il ne peut qu’énumérer des rumeurs. Marquons l’arrêt !

Aussi bien sur le fond que sur la forme, que reproche-t-on exactement à Mgr Kpodzro ? Reprenons les termes : « Mgr traitait les leaders de l’opposition de corrompus, pour avoir trahi, selon lui, le peuple en échangeant sa quête pour l’alternance et plu-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.