Champ de tir d’Evou-Apegame : Un danger permanent pour les localités riveraines

334
Champ de tir d’Evou-Apegame : Un danger permanent pour les localités riveraines

Lundi 6 mai 2019, le jeune Assempa Ametepe (30 ans) a été atteint d’une balle perdue en pleine jambe alors qu’il se trouvait dans la cours d’une maison à Iwassi, un village situé sur la trajectoire du champ de tir d’Evou-Apegame, dans le Grand Ogou, rapporte le quotidien liberté N°2919 paru ce lundi 13 mai 2019.

Un témoin rencontré par le journal raconte qu’il sera évacué plus tard par les militaires au CHR d’Atakpamé où des interventions chirurgicales ont permis d’extraire les balles logées dans l’une de ses cuisses.

Selon le confrère, cet incident n’est pas le premier du genre dans cette partie du Togo. D’autres personnes mortellement atteintes (Amovo Ignace et un enfant de 6 ans) par des balles provenant de ce même champ de tir, sans oublier le jeune Bernard, qui se retrouve aujourd’hui avec un seul œil, après avoir reçu une balle dans l’œil.

« Nous ne sommes pas en contre les entrainements des militaires, loin de là, mais il est quand même important que les autorités trouvent d’autres solutions pour épargner les vies humaines. Les populations sont livrées à elles-mêmes et ne sont pas à l’abri. Il faut agir, et vite », s’est indigné un autre riverain approché par nos confrères de Liberté.

Edem A.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here