Ces secrets que vous ignoriez sur le candidat Agbéyomé Kodjo

Directeur de société d’Etat, Député, Ministre, Président de l’Assemblée Nationale, Premier ministre… Gabriel Messan Kodjo  Agbéyomé aura occupé presque tous les postes de responsabilité en vue au Togo. Sauf, celui qu’occupe actuellement Faure Gnassingbé, le fils de son mentor feu Eyadéma Gnassingbé.

Pour la deuxième fois, le natif de Tokpli (préfecture de Yoto) va à nouveau viser la magistrature suprême au premier tour de l’élection présidentielle prévu pour  le 22 février prochain. TogoWeb vous propose en quatre (4) points ce qu’il faut savoir sur Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo.

Un lêve-tôt

Les proches d’Agbéyomé Kodjo  le décrivent comme un lève-tôt et un couche-tard. Celui qui n’hésite pas à tirer sur quelques baguettes de cigarettes entre deux dossiers a sans doute cultivé son attitude de « gros bosseur » au cours de sa longue carrière dans l’administration.

Tout jeune, cet économiste  chevronné avait réussi  tapé dans l’œil de feu le général Eyadéma Gnassingbé par son « sens du travail et sa combativité ».

Adore des  bains de foule

Etre le centre de l’attention est le propre de tous les hommes politiques. Mais pour Agbéyomé Kodjo c’est une quête perpétuelle. Le candidat de Monseigneur Kpodzro n’a jamais manqué l’occasion de se mettre en scène.

En témoignent les récentes sorties d’Agbéyomé Kodjo à l’Université de Lomé où il a fait irruption dans l’espace de restauration des étudiants pour échanger avec eux ou lorsqu’il s’est invité à la conférence de presse de Jean-Pierre Fabre le 21 janvier dernier.

Les bains de foule pour lui c’est un « exercice qui lui donne les mêmes sensations que celles d’être avec une femme », avait confié au journal Focus Infos son ancien intime feu Gaston VIDADA.

Catholique, Franc-maçon et père de Famille

D’aucuns prétendent que ce sont ses liens et réseaux au sein de l’église catholique qui ont surtout joué en faveur de sa désignation par Monseigneur Kpodzro en tant que « candidat unique de l’opposition.

Catholique « très pratiquant », Agbéyomé Kodjo est marié, père d’une grande famille de neuf (9) enfants et aurait également des liens avec la franc-maçonnerie à en croire Jeune Afrique.

Homme de réseaux

Ses choix politiques dans le passé ont poussé certains observateurs à le taxer de « girouette politique ». Mais ce qu’il faut savoir c’est que ce qui compte pour le président du MPDD c’est tisser son réseaux. En effet, l’homme de Tokpli a montré qu’il peut être de droite, tout comme de gauche. En  2012 par exemple, Agbéyomé Kodjo a soutenu la candidature de Nicolas Sarkozy mais n’a pas hésité à consolider sa proximité avec François Hollande après la défaite de Sarkozy. Plusieurs rencontres secrètes auraient eu lieu entre Agbéyomé et Hollande à Tulle, la ville natale de l’ex président français à en croire le média français La Tribune Afrique. En 2017, c’est à Emmanuel Macron qu’il a apporté son soutien.

David TOUMI

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.