Cérémonies de purification du Hcrrun : Le Mmlk demande la libération des présumés inculpés des incendies des marchés avant toute chose

150

Pour le Mouvement Martin Luther King (Mmlk), l’idéal serait de libérer les présumés inculpés dans l’affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara avant le début des cérémonies de purification du Hcrrun. C’est à travers un communiqué publié ce lundi dont voici la teneur.

Le MMLK s’inquiète de la détention préventive trop longue dans les prisons du TOGO pour les présumés inculpés dans les incendies des marchés de Lomé et de Kara et appelle les autorités à faire diligence pour se conformer au processus de la réconciliation.

En effet, depuis 2013, des compatriotes ont été arrêtés et accusés d’être des présumés auteurs des incendies criminels des marchés de Lomé et de Kara dans le mois de janvier 2013. Certains ont été incarcérés, d’autres inculpés et placés sous contrôle judiciaire.

Le MMLK salue la libération et la levée d’inculpation de la majorité des personnes incriminées, mais se préoccupe toutefois de la détention préventive des autres à travers les maisons d’arrêt du TOGO sans qu’ils ne soient pas toujours fixés sur leur culpabilité ou non.

Or , il y a longtemps que les autorités judiciaires avaient déclaré au vu et au su de tous que l’instruction est clôturée et pour le MMLK il serait abusif de les garder encore en détention sans confirmer ou infirmer l’établissement des faits à travers un procès juste et équitable.

Le Mouvement Martin Luther King demande à la justice togolaise de bien vouloir mettre fin à cette détention préventive et estime qu’il est impérieux de se conformer aux procédures judiciaires légales pour appliquer la justice et le droit.

Aussi, Le MMLK n’exclut-il pas que le processus de la réconciliation du HCCRUN dans sa phase de réparation et de purification, soit mis à contribution pour élargir ces compatriotes afin de donner la joie à leurs familles respectives.

Le MMLK compte sur les institutions de la République appropriées pour une issue heureuse et définitive à cette affaire qui a trop duré.

Le président,

Pasteur EDOH K.KOMI

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here