Ce que Yark appelle professionnalisme chez ‘ses’ agents

1085

Le bilan d’après manifestations du ministre Togolais de la Sécurité et de la Protection civile a été aussi curieux. Comme à l’image du pays, les déclarations théoriques sont toujours en déphasage avec les faits comme les vidéos et les photos authentiques qui passent en boucle sur les médias, relayés par les réseaux sociaux.

Dans un communiqué, le Colonel Yark Damehame félicite les éléments de l’armée et des forces de l’ordre déployés pour leur « professionnalisme ». Pour cet homme qui dit ne rendre de compte qu’à « son dieu », aucune condamnation des violences militaires sur les citoyens.

On voit dans plusieurs vidéos, une meute de ces militaires s’en prendre à leur concitoyen comme on ne le ferait pas ailleurs, même quand on a en face un « terroriste ». Le maintien de l’ordre arrimerait avec règlement de comptes ou justice militaire ?

Vidéo d’une meute de militaires à la chasse aux citoyens

Comme cela ne suffisait pas de naitre à même le sol dans un pays où les hôpitaux sont en lambeaux, C’est un bébé qui a été aspergé de fumée de gaz lacrymogènes à Agoè Zongo, banlieue au nord de Lomé où, pour son fort de populations tem (ethnie d’origine de Tikpi Atchadam), les militaires y ont pris siège, lançant à profusion des gaz sur tout ce qui bouge.

Si Yark Damehame a tenu de propos passifs devant des individus agresseurs qu’il qualifiait de groupe d’autodéfense, ce n’est pas un bébé étouffants sous l’effet de gaz lacrymogènes qui peut émouvoir celui qui a la charge de la protection des civils.

A. Lemou

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here